Violences à Hébron : une Palestinienne de 72 ans tuée par les militaires et 4 Israéliens blessés

Depuis de nombreuses semaines, les affrontements font rage à Hébron, en Cisjordanie© Ammar Awad Source: Reuters
Depuis de nombreuses semaines, les affrontements font rage à Hébron, en Cisjordanie

Au milieu d’une nouvelle vague de violence, quatre Israéliens ont été la cible d'attaques au couteau ou par balle. Une Palestinienne de 72 ans a, elle, été abattue par les forces de Tsahal qui la soupçonnaient de vouloir les attaquer.

Au nord de la ville de Hébron, un Israélien âgé de 19 ans a reçu une balle dans le haut du corps le 6 novembre. Après lui avoir procuré des soins d’urgence, les médecins ont transporté le jeune homme à l’hôpital, rapporte le journal en ligne Times of Israel.

Plus tôt dans la journée, deux adolescents israéliens de 16 et 18 ans avaient été blessés dans une fusillade, près du site du Tombeau des Patriarches. Le premier a été sévèrement touché alors que les blessures du second sont plus légères. Une attaque au couteau a également eu lieu près de Jérusalem, blessant un homme d’une quarantaine d’années.

Le même jour, une Palestinienne âgée de 72 ans a été tuée par les troupes israéliennes à Hébron. Selon les militaires, la dame, qui conduisait sa voiture, a foncé vers eux, les contraignant ainsi à ouvrir le feu. Le fils de la victime a réfuté cette version auprès d'Associated Press, déclarant que «si elle avait voulu prendre sa revanche, elle au pu le faire il y a longtemps». Il faisait référence au mari de la vieille dame, mort en 1988 après avoir été asphyxié par des gaz lacrymogènes lancés par des soldats israéliens.  

Alors que c'est l'escalade en Cisjordanie, Israël renforce la sécurité à Hébron et particulièrement autour du Tombeau des Patriarches, lieu de culte souvent visité par des juifs. 850 colons juifs, protégés par Tsahal, vivent par ailleurs dans la ville, qui compte environ 200 000 habitants palestiniens.

Le même jour, la violence est montée d'un cran entre de jeunes palestiniens et les forces israéliennes près de la mosquée de Belal, à Bethléem, en Cisjordanie, après que des manifestants se sont heurtés aux forces israéliennes. 25 autres manifestants ont été blessés de la même façon près du camp de réfugiés de Burej dans le centre de Gaza

Depuis fin septembre, au moins 72 Palestiniens ont trouvé la mort dans les violences, selon les chiffres d’Associated Press. 45 ont été tués après avoir tenté d’attaquer des Israéliens et 27 dans des affrontements entre forces de sécurité et lanceurs de pierres. Sur la même période, on déplore le décès de 11 Israéliens.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales