Alger n'écarte pas une révision à la hausse des prix du gaz pour l'Espagne

Alger n'écarte pas une révision à la hausse des prix du gaz pour l'Espagne© Eric PIERMONT Source: AFP
Le logo du géant algérien de l'énergie Sonatrach, photographié lors du Congrès mondial du gaz à Paris le 2 juin 2015 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le groupe pétro-gazier public algérien Sonatrach a annoncé qu'il n'écartait pas de revoir les prix du gaz avec son client espagnol. Cette annonce survient après un coup de froid entre Alger et Madrid sur la question du Sahara occidental.

Dans une interview, le 1er avril à l'agence de presse algérienne APS, Toufik Haddar, PDG du groupe pétro-gazier public algérien Sonatrach, a annoncé que l'Algérie n'excluait pas une révision des prix du gaz pour l'Espagne dans un contexte de tensions diplomatiques entre Alger et Madrid. 

«Depuis le début de la crise en Ukraine, les prix du gaz et du pétrole explosent. L'Algérie a décidé de maintenir, pour l'ensemble de ses clients, des prix contractuels relativement corrects. Cependant, il n'est pas exclu de procéder à un "recalcul" des prix avec notre client espagnol», a-t-il ainsi affirmé. 

Pour rappel, le 19 mars, l'Algérie avait rappelé son ambassadeur en poste à Madrid pour protester contre le «brusque revirement» de l'Espagne qui s'est dite publiquement, pour la première fois, favorable au plan d'autonomie proposé par le Maroc pour le Sahara occidental. 

Le chef de la diplomatie espagnole José Manuel Albares avait en effet annoncé la veille à Barcelone que l'Espagne «considère l'initiative d'autonomie présentée en 2007» par le Maroc, comme «la base la plus sérieuse, réaliste et crédible pour la résolution de ce différend» entre Rabat et le Polisario. Madrid rompt ainsi avec sa neutralité sur ce dossier.

La question du statut de ce territoire oppose depuis des décennies le Maroc aux indépendantistes sahraouis dont la revendication d'indépendance est soutenue par l'Algérie. Le Polisario, front politique armé qui lutte pour l'indépendance du Sahara occidental, réclame un référendum d'autodétermination qui est prévu par L'ONU. La résolution du Conseil de sécurité de 1991 stipulait la tenue du référendum l'année suivante. Ce vote n'a, depuis lors, pas été organisé en raison de désaccords sur la composition des listes électorales. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix