Conflit en Ukraine : la Chine renvoie à l'OTAN ses accusations de «désinformation»

- Avec AFP

Conflit en Ukraine : la Chine renvoie à l'OTAN ses accusations de «désinformation»© Greg Baker Source: AFP
Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Wang Wenbin s'exprime lors de la réunion d'information du ministère des Affaires étrangères à Pékin, le 9 novembre 2020.
Suivez RT France surTelegram

«Accuser la Chine de faire de la désinformation sur l'Ukraine, c'est en soi de la désinformation», a répliqué lors d'une conférence de presse Wang Wenbin, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

La Chine a renvoyé ce 24 mars au patron de l'OTAN ses accusations de «désinformation», après que Jens Stoltenberg lui a reproché la veille de répandre des «mensonges éhontés» sur l'offensive russe en Ukraine dénoncée comme une invasion par les Occidentaux.

Relayant des soupçons américains, le patron de l'Alliance atlantique avait fustigé «la possibilité que Pékin apporte un soutien matériel pour l'invasion de l'Ukraine» et exhorté la Chine à «se joindre au reste du monde pour appeler à une fin immédiate et pacifique de cette guerre».

«Accuser la Chine de faire de la désinformation sur l'Ukraine, c'est en soi de la désinformation», a répliqué lors d'une conférence de presse Wang Wenbin, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Le temps prouvera que la position de la Chine est du bon côté de l'Histoire

«Les Etats-Unis et l'OTAN devraient engager un dialogue avec la Russie pour démêler le nœud de la crise ukrainienne. Pour résoudre une crise, il convient d'être calme et rationnel, non de jeter de l'huile sur le feu», a-t-il déclaré.

«Nous avons toujours plaidé pour que l'Ukraine soit un pont entre l'Est et l'Ouest, plutôt que l'avant-garde d'un jeu entre grandes puissances», a par ailleurs argumenté Wang Wenbin. «Le temps prouvera que la position de la Chine est du bon côté de l'Histoire», a-t-il ajouté.

Proche partenaire de Moscou, la Chine n'a pas condamné l'offensive militaire russe et a appelé l'ensemble des parties à la retenue. Pékin avait par ailleurs fermement démenti le 14 mars les allégations de Washington – faites sous couvert d'anonymat – selon lesquelles la Russie aurait demandé son aide sur les plans militaire et économique pour mener son offensive en Ukraine.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix