Pour Berlin, le paiement du gaz russe en roubles est une «rupture de contrat»

- Avec AFP

Pour Berlin, le paiement du gaz russe en roubles est une «rupture de contrat»© John MACDOUGALL Source: AFP
Station de gaz à Lubmin située sur la côte allemande de la mer Baltique (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Après l'annonce par Vladimir Poutine que la Russie n'accepterait plus de paiements en dollars ou en euros pour les livraisons de gaz à l'UE, Berlin a annoncé qu'elle discuterait avec ses alliés européens «de la manière de répondre à cette demande».

L'Allemagne a critiqué ce 23 mars une «rupture de contrat» après l'annonce par Vladimir Poutine que la Russie n'accepterait plus de paiements en dollars ou en euros pour les livraisons de gaz à l'UE. 

«Les Etats-Unis et l’UE se sont en déclarés en cessation de paiement sur leurs engagements vis-à-vis la Russie. Et désormais, chacun dans le monde sait [que] les engagements en dollars et en euros peuvent ne pas être remplis. [...] Livrer nos produits à l’UE et aux Etats-Unis et recevoir des paiements en dollars, en euros et dans certaines autres devises n’a plus de sens pour nous», avait notamment déclaré le chef d'Etat russe.

En conséquence, le ministre allemand de l’Economie Robert Habeck a annoncé lors d'une conférence de presse que son pays allait «maintenant discuter avec [ses] partenaires européens de la manière de répondre à cette demande».

L'Allemagne importe de Russie 55% de son gaz naturel

L'Allemagne est particulièrement dépendante du gaz russe, qui représente quelque 55% de ses importations de gaz. Et malgré leur opposition à l'offensive russe en Ukraine qu'ils qualifient d'invasion, les membres de l'Union européenne refusent d'imposer un embargo, comme aux Etats-Unis et au Royaume-Uni.

Berlin cherche toutefois à réduire rapidement sa dépendance en démarchant d'autres fournisseurs. Le gouvernement allemand va notamment accélérer la construction de terminaux GNL en vue d'importer du gaz liquéfié.

Un accord vient d'être signé avec le Qatar, important exportateur de GNL (gaz naturel liquéfié), pour une «fourniture de long terme», lors d'une visite de Robert Habeck dans ce pays du Golfe ce week-end.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix