Mariage de Julian Assange : son entourage organise une action devant la prison de Belmarsh

Stella Moris© Alberto Pezzali/AP
Stella Moris et Julian Assange se marient le 23 mars 2022 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Incarcéré depuis bientôt trois ans dans une prison de haute sécurité britannique, le fondateur de WikiLeaks se marie le 23 mars avec Stella Moris, son ancienne avocate. Ses soutiens ont appelé à se rassembler devant l'établissement pénitentiaire.

Julian Assange se marie ce 23 mars avec l'avocate sud-africaine Stella Moris (avec qui il a deux enfants), à la prison de haute sécurité britannique de Belmarsh où, bien que ne purgeant actuellement aucune peine, il reste incarcéré du fait des multiples démarches juridiques menées par Washington pour obtenir son extradition vers les Etats-Unis.

Si la cérémonie est prévue en petit comité avec quatre invités et deux témoins, les soutiens du fondateur de WikiLeaks sont invités à venir aux abords de la prison, située dans le sud-est de Londres.

Le collectif Don't extradite Assange ! («N'extradez pas Assange !») a ainsi encouragé les personnes souhaitant soutenir Julian Assange à se rassembler de 13h à 16h, à s'habiller comme pour aller à «n'importe quel mariage» et à apporter des fleurs si elles le souhaitent.

«Julian attend avec impatience le mariage car il a enfin lieu, plusieurs mois après que nous en avions fait la demande pour la première fois [aux autorités pénitentiaires]», a confié sa compagne à l'agence AP. A l'issue de la cérémonie de mariage, Stella Moris prononcera un discours. Elle a déjà lancé une levée de fonds pour contribuer aux frais de justice destinés à empêcher l'extradition de Julian Assange, qui avait récolté plus de 177 000 livres sterling au 22 mars (212 000 euros).

Plutôt que d'envoyer des cadeaux aux nouveaux mariés, leurs soutiens ont suggéré de participer à cette levée de fonds et d'afficher des posters demandant la libération de l'Australien.  

Parmi les partisans du fondateur de Wikileaks, le journaliste australien John Pilger a appelé à participer à l'événement, souhaitant aux mariés «le bonheur et la justice qu'ils méritent».

Le mariage a également été salué par l'équipe du film Ithaka, qui retrace le combat du père de Julian Assange,  John Shipton, pour obtenir justice pour son fils. «Félicitations à Stella Moris et Julian Assange», a-t-elle tweeté, leur souhaitant «un moment d'espoir et d'amour avant de recommencer le combat».

La journaliste Cathy Vogan a aussi adressé ses «meilleurs vœux» au couple, en reprenant la présentation du mariage sur la page dédiée. Celui-ci représente à ses yeux «une puissante déclaration au monde que l'amour transcende tous les contraintes, même celles d'Etats puissants, enclins à la vengeance».     

Julian Assange, âgé de 50 ans, est recherché par la justice américaine qui veut le juger pour la diffusion, à partir de 2010, de plus de 700 000 documents classifiés sur les activités militaires et diplomatiques américaines, en particulier en Irak et en Afghanistan. Poursuivi notamment en vertu d'une législation contre l'espionnage, il risque 175 ans de prison dans une affaire dénoncée par des organisations de défense des droits humains comme une grave attaque contre la liberté de la presse. Le 14 mars, il a vu disparaître l'un de ses derniers espoirs d'éviter son extradition, avec le refus de la Cour suprême britannique d'examiner son recours, décision alors vivement contestée par plusieurs organisations à travers le monde, dont Amnesty International.

Julian Assange a reçu à plusieurs reprises des témoignages de soutien, venus directement devant la prison de Belmarsh : RT France avait ainsi pu suivre des groupes de Gilets Jaunes qui avaient fait le déplacement depuis la France, en 2019 et en 2020 notamment. La majorité présidentielle a quant à elle refusé, début 2022, de voter une résolution transpartisane qui demandait au gouvernement français d'accorder l'asile politique au journaliste.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix