Conflit en Ukraine : un négociateur russe évoque des «progrès significatifs»

- Avec AFP

La table des négociations entre l'Ukraine et la Russie, en Biélorussie© Maksim Gucheck / Belta Source: Sputnik
La table des négociations entre l'Ukraine et la Russie, en Biélorussie (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le président de la commission des Affaires étrangères de la Douma Léonid Sloutski, qui est aussi un des négociateurs dans les pourparlers avec Kiev estime que la situation progresse dans les discussions avant une visioconférence le 14 mars.

Le Kremlin a rapporté le 13 mars que les pourparlers entre Kiev et Moscou se poursuivraient le 14 mars par visio-conférence. Le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov, cité par TASS, a démenti que des pourparlers soient en cours, précisant que ceux-ci reprendraient le 14 mars. Plus tôt dans la journée, un négociateur russe  avait lui estimé que les pourparlers progressaient.

Mon attente personnelle est que ces progrès aboutissent très prochainement à une position commune entre les deux délégations et à des documents à signer

«Si nous comparons la position des deux délégations entre le début des négociations et maintenant, alors nous constatons des progrès significatifs», a déclaré Léonid Sloutski, un député faisant partie de la délégation russe ayant récemment rencontré des négociateurs ukrainiens en Biélorussie. «Mon attente personnelle est que ces progrès aboutissent très prochainement à une position commune entre les deux délégations et à des documents à signer», a-t-il ajouté, cité par les agences de presse russes.

Depuis le début de l'offensive militaire de Moscou le 24 février, trois tours de pourparlers ont eu lieu en Biélorussie. Ils étaient essentiellement focalisés sur la création de couloirs humanitaires pour les civils. 

Tractations difficiles

Le 10 mars, les ministres des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov et ukrainien Dmytro Kouleba sont eux sortis de discussions en Turquie sans annonce de progrès tangible, mais se sont engagés à poursuivre leur dialogue.

le 13 mars, Mykhaïlo Podoliak, l'un des conseillers du président ukrainien Volodymyr Zelensky, a indiqué sur Twitter que Moscou avait cessé de lancer «des ultimatums» à Kiev et commencé à «écouter attentivement nos propositions». Volodymyr Zelensky avait estimé le 12 mars que Moscou avait adopté une approche «fondamentalement différente» dans ces négociations, son homologue Vladimir Poutine a lui dit le 11 mars avoir vu «des avancées positives».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix