La Pologne ne livrera pas d’avions à l’Ukraine comme l’espérait Zelensky

Des chasseurs ukrainiens MIG-29 à environ 40 km de Kiev le 3 août, 2016.© Sergueï SUPINSKY Source: AFP
L'Ukraine espérait obtenir des avions de chasse soviétiques MIG-29 de la part de la Pologne, qui a refusé (image d'illustration)
Suivez RT France surTelegram

La Pologne a refusé de livrer des avions de chasses à l'Ukraine malgré les sollicitation de président ukrainien Volodymyr Zelensky et les déclarations d’Antony Blinken, secrétaire d’Etat des Etats-Unis, qui avait soulevé cette hypothèse la veille.

La Pologne ne livrera finalement pas d’avions de guerre à l’Ukraine, comme l’espérait Volodymyr Zelensky, le président ukrainien, a rapporté BFMTV le 7 mars. Ce refus fait en outre suite à celui de la Bulgarie, également sollicitée par Kiev. Des déclarations contraires diffusées sur les réseaux sociaux et relayées par la presse ont d’ailleurs été qualifiées de «fake news» par Varsovie.

«La Pologne n'enverra pas ses avions de combat à l'Ukraine et n'autorisera pas l'utilisation de ses aéroports», a souligné la Chancellerie du Premier ministre polonais sur Twitter, rappelant qu'elle apportait déjà «une aide significative dans de nombreux autres domaines».

Ces livraisons avaient pourtant été très clairement envisagées par Antony Blinken, secrétaire d’Etat des Etats-Unis, le 6 mars. Ce dernier avait assuré qu’aucun appareil de l’OTAN ne serait directement envoyé à l’Ukraine, mais avait évoqué la possibilité que la Pologne fournisse à Kiev des avions de combat de fabrication soviétique MIG-29, que Varsovie aurait pu remplacer ensuite par des F-16. Cité notamment par l’AFP, Antony Blinken avait déclaré : «Nous regardons maintenant activement la question des avions que la Pologne pourrait fournir à l'Ukraine et comment nous pourrions compenser si la Pologne décidait de fournir ces avions.»

Le choix s'était porté sur des avions de chasses soviétiques du fait que les pilotes ukrainiens sont formés à les utiliser, contrairement aux appareils des pays membres de l’Alliance atlantique comme les Rafales ou les Mirages. Une déconvenue pour Kiev qui espérait obtenir 70 avions de chasse le 28 février, comme en atteste un tweet de la Rada d’Ukraine : «Nos partenaires nous offrent les MiG-29 et Su-25 !»

En dehors de sa volonté d'obtenir des avions de chasse, le président ukrainien Volodymyr Zelensky pousse depuis des jours pour l'instauration d'une zone d'exclusion aérienne au-dessus de l'Ukraine. Une demande pour l'heure rejetée par l'OTAN. A ce propos, le président russe Vladimir Poutine a fait savoir le 5 mars que la Russie considérerait tout effort visant à établir une telle zone comme une participation aux hostilités.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix