Vaccination obligatoire : à New York, 3 000 employés municipaux menacés de perdre leur emploi

- Avec AFP

Une personne passe devant un panneau d'affichage lumineux représentant un drapeau américain à Times Square, à New York, le 21 janvier 2022 (image d'illustration).© TIMOTHY A. CLARY Source: AFP
Un panneau d'affichage lumineux représentant un drapeau américain à Times Square (New York), le 21 janvier 2022 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Des policiers aux pompiers, environ 3 000 employés municipaux de New York, moins de 1% du total, sont menacés de perdre leur emploi s'ils ne se conforment pas à l'obligation vaccinale en vigueur dans la plus grande ville des Etats-Unis.

«Nous ne les licencions pas. Ce sont eux qui démissionnent», avait prévenu le maire démocrate Eric Adams en lançant une nouvelle mise en garde le 10 février.

«Nous sommes très clairs. Les gens doivent être vaccinés s'ils sont employés par la ville [...], ils doivent suivre les règles mises en place avant [l'arrivée de] mon équipe», avait ajouté le maire.

La menace concerne les employés qui ont déjà vu leurs salaires suspendus depuis que l'obligation est en place, et avaient jusqu'au 11 février pour s'y conformer. A ce jour, quelque 95% des 370 000 employés de la ville ont reçu au moins une dose de vaccin.

De leur côté, les opposants à l'obligation vaccinale ont appelé le 11 février matin à une nouvelle manifestation, devant le City Hall, l'Hôtel de ville de New York.

L'obligation vaccinale, source de divisions aux Etats-Unis

La ville de New York avait été l'une des premières aux Etats-Unis, dès l'été dernier, à prendre des mesures pour pousser ses fonctionnaires municipaux à se faire vacciner. Une obligation vaccinale stricte a ensuite été imposée aux enseignants, puis à partir du 1er novembre 2021, aux policiers et aux pompiers.

A l'instar du port du masque, l'obligation vaccinale est une question qui divise aux Etats-Unis, où certains Etats conservateurs ont pris au contraire des mesures pour l'interdire.

La date limite pour les employés de la plus grande ville américaine (près de neuf millions d'habitants) tombe au moment où plusieurs Etats démocrates, dont celui de New York, ont décidé de lever l'obligation de porter le masque en intérieur, devant la lassitude des Américains, et face à la chute du nombre de contaminations au Covid-19.

En outre, le gouvernement américain s'inquiète d'une extension des manifestations de camionneurs au Canada voisin, qui ont paralysé Ottawa.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix