Venezuela : 35 «terroristes» trafiquants de drogue arrêtés dans la zone frontière avec la Colombie

Tarek William Saab procureur général du Venezuela© Federico Parra Source: AFP
Le procureur général du Venezuela, Tarek William Saab, à Caracas le 28 septembre 2020 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le procureur général du Venezuela a annoncé que l'armée avait procédé à l'arrestation de 35 «terroristes» trafiquants de drogue colombiens dans le sud-ouest du pays.

Le Venezuela a annoncé que son armée avait capturé 35 «terroristes» en fin de semaine dans le sud-ouest du pays, une zone instable près de la Colombie. «Au total, 35 membres de ces groupes irréguliers [colombiens] ont été arrêtés au cours de quatre opérations dans l'Etat d'Apure [frontalier de la Colombie]», a déclaré le procureur général Tarek William Saab dans une allocution diffusée à la télévision.

Les personnes arrêtées sont accusées, entre autres crimes, «de terrorisme, d'association de malfaiteurs, de trafic d'armes et de contrebande». Depuis la fin 2021, les autorités vénézuéliennes utilisent le terme «Tancol» (des terroristes armés trafiquants de drogue colombiens), pour désigner les groupes irréguliers qui opèrent le long des 2 219 kilomètres de la frontière vénézuélo-colombienne, minée par la violence et la contrebande. 

Le chef opérationnel de l'armée vénézuélienne, le général Domingo Hernandez Larez, a publié plusieurs photos sur Twitter des opérations militaires dans l'Apure ces derniers jours. «Tous les groupes terroristes colombiens, trafiquants de drogue, quel que soit leur nom, seront expulsés», a-t-il déclaré dans l'un de ses messages.

Exporter la «logique des méga gangs»

Par ailleurs, le procureur a annoncé que des responsables politiques vénézuéliens bénéficiant de l'immunité, corrompus par des gangs colombiens, avaient été arrêtés.

«Des fonctionnaires corrompus par l'argent de la drogue colombienne ont été arrêtés. Leur objectif était de décapiter l'Etat et de générer un conflit armé dans le pays, comme celui que connaît la Colombie depuis 1960», a déclaré Saab. Ces gangs colombiens paramilitaire tenteraient également selon lui de pénétrer dans les quartiers vénézuéliens de la frontière pour recruter des adolescents et des enfants. Le procureur général souligne à cet égard que la Colombie veut exporter au Venezuela la «logique des méga gangs», qui utilisent la terreur pour exercer un contrôle territorial dans les quartiers et les zones rurales.

L'Etat d'Apure a été le théâtre en mars 2021 de combats entre l'armée vénézuélienne et des groupes armés colombiens, qui ont fait 16 morts dans les rangs de l'armée, selon le bilan officiel qui ne fait pas état des pertes ennemies. Des milliers de civils avaient fui la zone. Le procureur a expliqué que depuis septembre 2021, 62 membres des groupes «Tancol» ont été arrêtés dans 16 procédures policières dans l'Apure et dans deux autres Etats frontaliers, le Tachira et le Bolivar.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix