Ukraine : Porochenko entame-t-il une chasse aux sorcières ?

Guennadi Korban (à gauche) Source: RIA NOVOSTI
Guennadi Korban (à gauche)

L’ancien candidat à la mairie de Kiev, soutien politique du milliardaire Igor Kolomoïski, a été emprisonné lors d’une opération sans précédent des forces de sécurité ukrainiennes. Ukrop, son parti qualifie cette mesure de «répression politique».

Plus de 500 agents du Service de sécurité d'Ukraine et du Parquet général ukrainien ont mené une opération spéciale à Dniepropetrovsk, là où siège le parti Ukrop (Organisation des patriotes ukrainiens), dirigé par l’oligarque Guennadi Korban. Les forces de l’ordres ont mené des perquisitions en masse dans tous les bureaux du parti, ainsi que chez ses membres, saisissant une quantité importante de documents.

D’après les autorités ukrainiennes, Korban et son parti sont liés à la création d’un groupe criminel, qui est, entre autres, responsable du détournement de milliards de dollars puisés dans des fonds destinés aux forces qui luttent contre les milices populaires dans l’est du pays. Le groupe pourrait aussi être reconnu coupable de menaces et des kidnapping, ainsi que de la création d’une «armée privée» pour l’oligarque.

Le lieu où Guennadi Korban est détenu n’a pas été révélé par les enquêteurs pour garantir la sécurité de l’opération, alors que ses avocats ont tout de suite déclaré qu’il s’agissait plutôt d’un «kidnapping» de milliardaire que d’une arrestation.

Le parti Ukrop a lui aussi déjà réagi officiellement, en publiant un communiqué qui accuse les pouvoirs de Kiev de mener une campagne de répression politique. «Petro Porochenko s’est engagé à forcer le parlement à accepter des amendements à la Constitution désastreux pour le pays. Ces répressions montrent qu’il est prêt à agir contre les patriotes [qui s’y opposent] par tous les moyens», lit-on dans le document publié sur le site du parti.

En savoir plus : Porochenko démet Kolomoïski de ses fonctions de gouverneur de la région de Dniepropetrovsk

Guennadi Korban est un allié politique proche d’un autre oligarque Igor Kolomoïski, une figure controversée de l’arène politique ukrainienne. Cet ancien gouverneur de la région de Dniepropetrovsk, actionnaire principal de la plus grande compagnie pétrolière du pays, a notamment financé le bataillon «Azov», une formation militaire de volontaires qui a été créée en début d’année 2014. Composés initialement des représentants de l’extrême-droite et de radicaux proches du parti nationalise «Secteur droit», ce bataillon agissait indépendamment des décisions des autorités ukrainiennes, en luttant pour les intérêts de ses sponsors dans l’est du pays.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales