Conflit au Yémen : Washington envoie un navire et des avions de combat aux Emirats

- Avec AFP

Le destroyer lance-missiles USS Cole dans le golfe d'Oman© US Navy/AP
Le destroyer anti-missiles USS Cole dans le golfe d'Oman, le 21 janvier 2022 (image d'illustration)
Suivez RT France surTelegram

Afin d'aide les Emirats arabes unis, confrontés à des attaques des Houthis, les Etats-Unis ont annoncé l'envoi d'un navire de guerre et d'avions de chasse de cinquième génération. Des troupes américaines sont déjà stationnées dans le pays du Golfe.

Les Etats-Unis ont annoncé, le 2 février, l'envoi d'un navire de guerre – le destroyer USS Cole – et d'avions de chasse pour aider les Emirats arabes unis, en butte à la multiplication d'attaques de la part des Houthis contre ce pays du Golfe où sont postées des troupes américaines. Ce déploiement, dont la date n'est pas précisée, doit «aider les Emirats arabes unis à faire face à la menace actuelle». Il fait suite à un appel téléphonique entre le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, et le prince héritier d'Abou Dhabi, Mohammed ben Zayed al-Nahyane, a indiqué dans un communiqué l'ambassade des Etats-Unis aux Emirats.

Les Emirats font partie d'une coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite, qui soutient depuis 2015 le gouvernement du Yémen, en guerre contre les Houthis, appuyés par l'Iran. Les Emirats ont été la cible de trois attaques des Houthis en janvier, dont une attaque de drones et de missiles contre des installations pétrolières et l'aéroport d'Abou Dhabi le 17, qui a fait trois morts. Le 24, deux missiles balistiques dirigés contre la base aérienne d'Al-Dhafra, où sont stationnées les forces américaines, ont été interceptés par ces dernières. La dernière attaque, survenue le 31 janvier au moyen d'un nouveau missile balistique détruit par la défense anti-aérienne des Emirats, a coïncidé avec la première visite officielle du président israélien Isaac Herzog, depuis que les deux pays ont normalisé leurs relations en 2020.

Les Etats-Unis soutiennent les Emirats, partenaire stratégique de longue date

Le destroyer lance-missiles USS Cole s'associera à la marine émiratie et fera escale dans la capitale Abou Dhabi, selon le communiqué, qui précise que Washington déploiera également des avions de combat de cinquième génération. Cette aide représente un «signal clair que les Etats-Unis soutiennent les Emirats, partenaire stratégique de longue date», est-il ajouté. Par ailleurs, les Etats-Unis continueront à fournir des renseignements pour la prévention d'attaques.

La multiplication des attaques des Houthis contre les Emirats marque une nouvelle étape dans la guerre du Yémen déclenchée en 2014. En 2019, ceux-ci avaient «redéployé» leurs troupes alors présentes au Yémen tout en restant un acteur influent dans le conflit. Les forces émiraties ont entraîné et armé des milices progouvernementales yéménites qui ont infligé des revers ces dernières semaines aux Houthis. La coalition emmenée par Ryad a mené plusieurs frappes aériennes contre les Houthis en janvier, entraînant des pertes civiles condamnées par l'ONU et l'ONG Médecins sans frontières, bien que la coalition ait nié toute responsabilité.

En plus de sept ans de guerre au Yémen, l'ensemble des acteurs du conflit ont été accusés de «crimes de guerre» par des experts de l'ONU. Mise en cause pour de multiples «bavures», la coalition a reconnu des «erreurs» mais accuse la partie adverse d'utiliser les civils yéménites comme boucliers humains. Selon l'ONU, le conflit au Yémen a fait 377 000 morts et poussé les 30 millions d'habitants du pays au bord de la famine.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix