Canada : un second convoi de camionneurs bloque un poste frontalier avec les Etats-Unis (VIDEO)

Canada camionneurs obligation vaccinale Trudeau liberté© Alex Kent / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images Source: AFP
Un camionneur du «Convoi pour la liberté» à Ottawa, le 30 janvier 2022 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

La situation devient de plus en complexe à gérer pour le gouvernement : en soutien au «Convoi pour la liberté» des camionneurs qui font le siège de la capitale Ottawa, un second convoi bloque la frontière avec les Etats-Unis dans le sud du pays.

La colère des camionneurs canadiens qui se sont déplacés en masse dans la capitale Ottawa pour protester contre l'obligation vaccinale est-elle en passe de prendre une nouvelle dimension ? Depuis le 29 janvier, un nouveau convoi s'est formé dans la ville de Coutts dans l'Alberta, à la frontière avec les Etats-Unis. 

Selon le Western Standard, les manifestants bloquent complètement les déplacements des deux côtés du poste frontière. «Rien ne bouge des deux côtés de la frontière. Ils ont bloqué les accotements dans les deux directions. On ne peut plus passer du tout maintenant», note un journaliste du site d'information basé en Alberta.

Un mouvement face auquel les forces de l'ordre envisagent d'intervenir. Le 30 janvier, la Gendarmerie royale du Canada a ainsi publié un communiqué sur Facebook, cité par Global News, déclarant que la manifestation était illégale : «La GRC de l'Alberta n'utilisera que le niveau d'intervention nécessaire pour assurer la sécurité de tous les citoyens et pour maintenir la paix, l'ordre et la sécurité. Lorsqu'un événement devient illégal, nous utilisons une approche mesurée, qui comprend en fin de compte l'application de la loi. Cet événement est illégal et nous demandons aux personnes impliquées de quitter les lieux.»

Le premier ministre de l'Alberta, Jason Kenney, a également publié une déclaration dans la soirée du 30 janvier pour condamner le mouvement. «Le blocage du poste frontalier de Coutts viole la loi sur la sécurité routière de l'Alberta», a-t-il écrit sur Twitter, demandant à ce que le blocus prenne fin. A Ottawa, les camionneurs du «Convoi pour la liberté» font toujours le siège de la capitale et ont répété leur détermination à rester sur place jusqu'au retrait des restrictions sanitaires. En face, dans sa première conférence de presse sur le sujet, le Premier ministre Justin Trudeau s'est pour l'heure montré inflexible.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix