Pegasus : des diplomates finlandais visés par le logiciel espion israélien

- Avec AFP

Logo NSO PEGASUS© Sebastian Scheiner Source: AP
Le logo du groupe NSO qui commercialise le logiciel espion Pegasus, devant son siège en Israël (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

La diplomatie finlandaise a annoncé que des téléphones mobiles appartenant à certains de ses membres avaient été visés par le logiciel-espion israélien Pegasus.

Des téléphones portables appartenant à des diplomates finlandais ont été espionnés à l'aide du logiciel-espion israélien Pegasus, a annoncé ce 28 février le ministère finlandais des Affaires étrangères.

«Nous pouvons maintenant être sûrs qu'il y a eu un logiciel espion dans nos téléphones», a déclaré à l'AFP le responsable de la sécurité informatique du ministère, Matti Parviainen. Les appareils en question étaient utilisés par des diplomates finlandais en poste à l'étranger. Le ministère n'a pas souhaité communiquer le nombre d'employés visés, ni préciser si l'identité des cybercriminels est connue.

«Nous avons de bonnes hypothèses» sur la durée pendant laquelle les téléphones ont été espionnés, a également déclaré Matti Parviainen. Selon le ministère, les téléphones des diplomates ne traitent que les informations qui sont soit publiques, soit dotées de la classification de sécurité la plus basse. Toutefois, précise-t-il, «les informations et leur source peuvent être confidentielles entre diplomates».

Pegasus a été au centre d'un scandale l'année dernière, après la publication d'une liste d'environ 50 000 cibles potentielles de surveillance dans le monde, dont des journalistes, des hommes politiques, des avocats et des dissidents. Les smartphones infectés par Pegasus se transforment en dispositifs d'espionnage, permettant à l'utilisateur de lire les messages de sa cible, de regarder ses photos, de suivre sa localisation et même de mettre en marche son appareil photo à son insu. La société israélienne NSO, créatrice du logiciel espion, a été placée en novembre dernier sur la liste noire américaine des compagnies menaçant la sécurité d'Etat.

Le propriétaire israélien de Pegasus avait déclaré à l'AFP qu'il n'était vendu qu'«à des organismes légitimes d'application de la loi qui utilisent ces systèmes dans le cadre de mandats afin de lutter contre les criminels, les terroristes et la corruption».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix