Morts du ou avec le Covid ? Le ministre de la Santé britannique reconnaît une confusion statistique

Savid Javid Covid décès© HENRY NICHOLLS / POOL Source: AFP
Le ministre de la Santé britannique Savid Javid.
Suivez RT France surTelegram

Alors que les statistiques d'un organisme officiel sont considérablement inférieures à celle du gouvernement, le ministre de la Santé britannique a admis que des morts «avec» le Covid avaient été comptabilisés comme morts «du» Covid.

Peut-on se fier aux statistiques concernant les morts du Covid au Royaume-Uni ? La question se pose après les déclarations du ministre de la Santé Sajid Javid qui a reconnu que des personnes décédées avec le virus mais mortes pour d'autres raisons avaient pourtant été comptabilisées comme mortes du Covid après avoir été testées positives. 

Ainsi le 20 janvier, 359 décès du Covid ont été signalés en Grande-Bretagne, mais le ministre de la Santé a déclaré que de «nombreuses» personnes incluses dans le décompte ne sont «pas nécessairement mortes du Covid». Ses commentaires  surviennent alors que les données sur les décès fournies par l'Office for National Statistics (ONS) montrent un écart important avec les chiffres publiés sur le tableau de bord du gouvernement.

Pour la semaine se terminant le 7 janvier, l'Agence britannique de sécurité sanitaire a par exemple signalé qu'il y avait eu 1 282 personnes décédées dans les 28 jours suivant un test positif au coronavirus. Toutefois, les données de l'ONS montrent qu'il n'y a eu que 992 enregistrements de décès avec «Covid» mentionné sur le certificat de décès au cours de cette semaine, note le quotidien britannique The Telegraph.

Et le problème est encore plus profond : pour les décès dont le Covid est la cause principale, la différence est effet plus marquée avec seulement 712 personnes selon l'ONS. Autrement dit, 44 % des chiffres quotidiens communiqués par le gouvernement au cours de cette semaine de janvier pourraient ne pas être de véritables décès dus qu'au Covid.

Lors de sa conférence de presse à Downing Street le 19 janvier, Savid Javid a estimé que les chiffres quotidiens n'étaient plus fiables en raison de l'augmentation des infections à omicron. «Nous estimons qu'environ 40 % des personnes ayant le Covid à l'hôpital n'y sont pas parce qu'elles ont le Covid, mais parce qu'elles ont le Covid par hasard, c'est ce qu'on pourrait appeler une infection accidentelle», a-t-il déclaré, cité par le Telegraph.

Susan Hopkins, conseillère médicale en chef de l'Agence britannique de sécurité sanitaire, a confirmé que des personnes dont le décès n'est pas véritablement dû au Covid étaient englobées dans les chiffres quotidiens du gouvernement.

«Les décès dans les 28 jours, nous les considérons comme un indicateur avancé et nous les surveillons très attentivement. Mais il ne tient pas compte des personnes qui sont décédées avec le Covid», a-t-elle déclaré, dans des propos rapportés par le Telegraph.

«Compte tenu du très grand nombre de cas que nous avons diagnostiqués au cours des dernières semaines, nous verrons malheureusement que certaines personnes, en particulier les personnes très âgées, décèderont dans les 28 jours suivant un cas de Covid», a-t-elle ajouté.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix