Des «divergences sur des questions fondamentales» persistent avec l'OTAN, selon la diplomatie russe

Des «divergences sur des questions fondamentales» persistent avec l'OTAN, selon la diplomatie russe© Alexey Vitvitsky Source: Sputnik
Le vice-ministre des Affaires étrangères Alexandre Grouchko durant la rencontre Russie-OTAN du 12 janvier 2022.
Suivez RT France surTelegram

Après une rencontre Russie-OTAN ce 12 janvier, le vice-ministre des Affaires étrangères Alexandre Grouchko a jugé qu'il était «impératif» que l'Alliance atlantique renonce à s'élargir davantage à l'est.

La rencontre de ce 12 janvier entre des représentants de la Russie et des pays membres de l'OTAN a «révélé quantité de divergences sur des questions fondamentales», selon le vice-ministre des Affaires étrangères Alexandre Grouchko, qui s'exprimait en conférence de presse en fin d'après-midi. En particulier, le haut responsable russe a rappelé la proposition clé de Moscou sur l'arrêt de l'extension de l'Alliance atlantique à l'est, qui n'est toujours pas acceptée par celle-ci. 

Alexandre Grouchko a dénoncé la politique d'«endiguement» de l'OTAN et prévenu que «les tentatives de bâtir la sécurité [des uns] aux dépens de la Russie et sans participation de la Russie [étaient] contreproductives».

«On ne laissera pas faire», a-t-il dit, insistant sur le fait que l'élargissement de l'OTAN «ne règlera aucun problème de sécurité» et jugeant qu'il était «impératif» pour Moscou que l'Alliance renonce à s'agrandir.

Des «différences majeures», selon le secrétaire général de l'OTAN

Le secrétaire général de l'OTAN Jens Stoltenberg a lui aussi relevé que des «différences majeures» avaient été constatées lors de la réunion de ce 12 janvier, sur le thème de «la sécurité en Europe». «La discussion n'a pas été aisée. Les échanges ont été directs sur la situation en Ukraine», a-t-il également déclaré, lors d'une conférence de presse.

«Nos différences ne seront pas faciles à surmonter», a souligné Jens Stoltenberg, tout en faisant valoir que les pays membres de l'Alliance avaient proposé «une série de réunions pour traiter d'un ensemble de questions». Or, selon lui, «la Russie n'a pas été en mesure d'agréer cette proposition, même si elle ne l'a pas rejetée».

Tensions aux frontières de la Russie

Dans la journée, des représentants des deux parties se sont rencontrés pendant plus de trois heures au siège de l'Alliance atlantique, à Bruxelles, pour une réunion qui fait suite à des pourparlers entre les diplomaties russe et américaine à Genève deux jours plus tôt. Ces dernières semaines, les tensions entre Occident et Russie autour de l'Ukraine ont été particulièrement vives. Kiev, Washington et certains de leurs alliés ont accusé la Russie d'envisager une invasion de l'Ukraine, ce que Moscou a formellement démenti.

Afin de réduire ces tensions sur le continent européen, la Russie a remis mi-décembre aux Etats-Unis et à l'OTAN des projets d'accords comprenant comme proposition principale un engagement de l'alliance atlantique à ne pas s'étendre davantage à l'est.

La Russie considère que les élargissements successifs de l'Alliance menée par Washington depuis la fin de la Guerre froide font peser une menace sur sa sécurité, notamment du fait de l'ambition de l'Ukraine, pays limitrophe, de rejoindre l'organisation militaire.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix