Un individu armé d'une arbalète a tenté de s'introduire dans le château de Windsor le jour de Noël

- Avec AFP

Un individu armé d'une arbalète a tenté de s'introduire dans le château de Windsor le jour de Noël© Henry NICHOLLS Source: Reuters
Un intrus armé d'une arbalète a tenté de pénétrer dans le château de Windsor le 25 décembre (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Un intrus armé d'une arbalète a été arrêté alors qu'il tentait de pénétrer dans le château de Windsor, en Angleterre, le 25 décembre. Un important dispositif de sécurité a alors été déployé pour protéger la reine Elizabeth II.

Un homme armé a été arrêté après s'être introduit le 25 décembre dans le territoire du château de Windsor, en périphérie de Londres, où Elizabeth II passait Noël, a indiqué la police, plusieurs médias locaux précisant que le suspect était équipé d'une arbalète.

La Thames Valley Police a indiqué être intervenue vers 8h30 (heure locale) après une alerte de sécurité. Un homme de 19 ans, originaire de Southampton, dans le sud de l'Angleterre, a «été arrêté pour des soupçons d'intrusion dans un site protégé et de possession d'une arme». «Nous pouvons confirmer que les procédures de sécurité ont été déclenchées quelques instants après l'entrée de l'homme sur le site et qu'il n'est entré dans aucun bâtiment», a poursuivi la police. «Les membres de la famille royale ont été informés de l'incident», ont ajouté les forces de l'ordre.

«Une réévaluation majeure des procédures de sécurité» à venir, selon les médias locaux

La reine Elizabeth II, 95 ans, passe les fêtes de fin d'année à Windsor, désormais sa résidence principale, après avoir renoncé à se rendre comme elle le fait d'habitude à Sandringham, dans l'est de l'Angleterre, en raison de la résurgence du Covid-19 au Royaume-Uni due au variant Omicron. La souveraine, pour son premier Noël depuis la mort de son époux Philip en avril dernier à l'âge de 99 ans, a été rejointe le 25 décembre par plusieurs membres de sa famille, comme ses fils Charles et Edward et les épouses de ces derniers.

Selon le Daily Mirror, le suspect a été repéré sur les caméras de surveillance portant une arbalète. «Les agents de sécurité n'en croyaient pas leurs yeux», a précisé une source de sécurité au tabloïd, expliquant qu'un important dispositif de sécurité avait été déployé «pour assurer la sécurité de la reine qui se trouvait dans ses quartiers personnels». Selon le journal, «une réévaluation majeure des procédures de sécurité» est à prévoir après l'incident.

Le Mail on Sunday affirme qu'outre l'arbalète, le suspect était équipé d'une échelle de corde utilisée pour franchir les barrières en métal. Il précise que si les arbalètes sont considérées comme des armes létales au Royaume-Uni, leur port ne nécessite aucune licence ni enregistrement.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix