L'Italie impose de nouvelles restrictions sanitaires à ses frontières pour les fêtes de fin d'année

L'Italie impose de nouvelles restrictions sanitaires à ses frontières pour les fêtes de fin d'année Source: AFP
De nouvelles restrictions sanitaires vont s'appliquer aux voyageurs se rendant en Italie, même vaccinés (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Dès le 16 décembre les voyageurs désirant se rendre en Italie devront se soumettre à de nouvelles restrictions sanitaires, même si leur schéma vaccinal est complet, et présenter le résultat négatif d'un test antigénique ou d'un test PCR.

L'Italie a renforcé les restrictions imposées aux voyageurs en provenance d'autres pays de l'Union européenne juste avant la saison des voyages de Noël, alors que les cas de Covid-19 se multiplient sur le continent, a rapporté Bloomerg le 14 décembre.

En vertu des nouvelles règles, même les visiteurs vaccinés devront présenter le résultat négatif d'un test antigénique de moins de 24h ou d’un test PCR de moins de 48h. Les personnes non vaccinées devront s'isoler pendant cinq jours à leur arrivée en sus des tests évoqués, et ce à l'adresse qu'ils indiqueront sur un formulaire. Jusqu'à présent, la présentation d'un test négatif suffisait.

Cette décision, annoncée le 14 décembre par le ministère italien de la Santé, entrera en vigueur le 16 décembre et durera jusqu'au 31 janvier. Elle est la dernière en date d'une série de restrictions imposées par les pays européens pour faire face à la dernière vague épidémique du Covid-19, en particulier au variant Omicron.

Des mesures qui ne vont pas dans le sens d'un pass sanitaire européen

Les dirigeants européens devraient se réunir cette semaine à Bruxelles pour discuter des moyens de lutter contre la nouvelle souche virale, mais ils sont divisés sur la question de la modification des règles de voyage et de l'harmonisation des mesures dans l’UE. Un haut fonctionnaire européen a ainsi reconnu que les mesures prises par l'Italie allaient à l'encontre des objectifs du pass sanitaire européen, introduit pour faciliter les voyages à l'intérieur de l'Union.

«Ces décisions individuelles des Etats diminueront la confiance des citoyens dans l'égalité des conditions partout en Europe», a déclaré le 14 décembre au soir à la presse la vice-présidente de l'Union européenne chargée des valeurs, Vera Jourova, ajoutant que la question serait examinée lors de la réunion des dirigeants européens du 16 décembre. Elle a ajouté que les Etats membres avaient insisté pour disposer d'une «porte dérobée» leur permettant d'imposer des restrictions unilatérales supplémentaires sur les voyages, pour autant qu'elles soient fondées sur la situation épidémiologique.

Le président du Conseil italien Mario Draghi va également prolonger jusqu'au 31 mars les pouvoirs d'urgence du gouvernement. Ils permettent de rationaliser la promulgation de nouvelles lois en réponse au Covid et devaient expirer à la fin de ce mois. Le gouvernement exige déjà une preuve de vaccination, de guérison ou un test négatif pour travailler, voyager ou utiliser les transports publics depuis l'entrée en vigueur du super green pass le 6 décembre. Seules les personnes qui ont été vaccinées ou qui ont surmonté l'infection peuvent entrer dans les restaurants, les cinémas et autres lieux couverts. L'Italie commencera également à vacciner les enfants âgés de 5 à 12 ans à partir du 15 décembre. Mario Draghi mise sur un taux de vaccination proche de 90% pour les personnes âgées de plus de 12 ans afin d'éviter l'introduction d'un mandat de vaccination général.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix