Poutine souhaite des négociations «immédiates» avec l'OTAN sur la sécurité de la Russie

- Avec AFP

Poutine souhaite des négociations «immédiates» avec l'OTAN sur la sécurité de la Russie© Evgeniy PAULIN Source: Sputnik
Vladimir Poutine à Novo-Ogariovo, près de Moscou, le 27 octobre 2021.
Suivez RT France surTelegram

Le président russe a appelé à des négociations «immédiates» avec l'OTAN et les Etats-Unis sur les garanties à apporter à la Russie pour sa sécurité. Moscou veut des garanties juridiques afin «d'exclure l'élargissement de l'Alliance à l'Est».

«Vladimir Poutine a souligné la nécessité du lancement immédiat de négociations avec les Etats-Unis et l'OTAN pour définir les garanties juridiques pour la sécurité de notre pays, afin d'exclure l'élargissement futur de l'Alliance à l'Est et le déploiement de systèmes d'armement menaçant la Russie en Ukraine et d'autres Etats voisins», a indiqué le Kremlin ce 14 décembre dans un communiqué après un échange du président russe avec son homologue finlandais.

Lors d'un entretien en vidéoconférence début décembre, le président russe avait déjà réclamé à son homologue américain Joe Biden des garanties juridiques pour exclure tout nouvel élargissement de l'OTAN. Moscou souligne à ce propos que les Occidentaux, en ouvrant l'Alliance à des pays d'Europe de l'Est et d'ex-URSS, ont violé leurs promesses faites après la chute de l'Union soviétique. A ce titre, la Russie considère une éventuelle adhésion de Kiev comme une ligne rouge.   

Moscou est actuellement accusé par les pays Occidentaux – qui s'inquiètent des mouvements de troupes russes à sa frontière – de préparer une invasion de l'Ukraine. Le Kremlin rejette catégoriquement ces accusations et dit au contraire que la Russie est menacée par l'OTAN qui arme Kiev et multiplie les déploiements de moyens aériens et maritimes dans la région de la mer Noire.

Vladimir Poutine a entre outre de nouveau accusé le pouvoir ukrainien de violer les accords de Minsk qui établissent une feuille de route vers la paix en Ukraine orientale (Donbass). «Le président de la Russie a souligné notamment que les autorités ukrainiennes, en infraction avec les accords de Minsk, font clairement le pari de la force, utilisant dans le Donbass des armes lourdes et des drones d'attaques», a indiqué le Kremlin.

Echange Poutine-Macron

Le chef d'Etat russe s'est par ailleurs entretenu avec son homologue français Emmanuel Macron par téléphone ce 14 décembre, à l'initiative de la partie française. Après avoir échangé leurs points de vue sur les efforts déployés dans les deux pays pour lutter contre la propagation du coronavirus, les deux dirigeants se sont concentrés sur l'actualité internationale.

Vladimir Poutine Poutine a réitéré sa position sur la crise ukrainienne, donnant des exemples concrets de la violation par Kiev des accords de Minsk. Le président russe a souligné l'importance du lancement immédiat de négociations internationales pour mettre en œuvre des garanties juridiques excluant toute nouvelle avancée de l'OTAN vers l'Est et le déploiement d'armes qui menacent la Russie dans les Etats voisins, principalement en Ukraine. 

Les deux chefs d'Etats ont également échangé sur la situation à la frontière polono-biélorusse. L'attention a été portée sur la violation par la Pologne et les Etats baltes des obligations internationales de protéger les droits des réfugiés, et la nécessité de résoudre la crise migratoire conformément aux normes du droit international humanitaire.

Par ailleurs, la situation du Haut-Karabakh a également été évoquée en détails. Vladimir Poutine a en profité pour présenter les principaux résultats de la réunion trilatérale des dirigeants de la Russie, de l'Azerbaïdjan et de l'Arménie le 26 novembre 2021 dernier à Sotchi. Il a expliqué comment la région met en œuvre des mesures pour se conformer au cessez-le-feu, au retour des réfugiés et au rétablissement des liens commerciaux, économiques et de transport. La nécessité d'intensifier les travaux dans le cadre du Groupe de Minsk (Russie, Etats-Unis, France) a été défendue.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix