Un parlementaire anglais accusé d’antisémitisme pour avoir évoqué «l’argent juif» des Conservateurs

Un parlementaire anglais accusé d’antisémitisme pour avoir évoqué «l’argent juif» des Conservateurs© Reuters photographer Source: Reuters
Parlementaire du parti travailliste, Gerald Kaufman est lui-même de confession juive
Suivez RT France surTelegram

Un membre, lui-même juif, du parti travailliste, a affirmé que certaines sources de financement de la formation conservatrice pouvaient expliquer le virage pro-israélien pris par celle-ci. Il s'est vu accusé d'antisémitisme.

Le journal communautaire londonien The Jewish Chronicle a rapporté les propos prononcés par Gerald Kaufman à l’occasion d’une conférence organisée par le Palestine Return Centre, un centre de recherche sur le retour des réfugiés palestiniens. Le parlementaire travailliste y a affirmé que c’était «l’argent juif, les donations juives au parti conservateur – comme lors des élections générales de mai –, le soutien de The Jewish Chronicle, toutes ces choses, qui donnent un parti pris aux conservateurs», remarquant qu’«il y a maintenant un grand groupe de membres conservateurs du Parlement qui sont pro-Israël, peu importe (…) ce que le gouvernement israélien fait».

Faisant référence à la récente vague palestinienne d’agressions à l’arme blanche, il a ensuite soutenu que «plus de la moitié des attaques au couteau rapportées étaient inventées», déplorant qu’on ne connaîtrait jamais la vérité à leur sujet «puisqu’ils [les soldats israéliens] ont exécuté les Palestiniens».

Les propos ont été dénoncés par plusieurs associations juives, notamment sur Twitter. Le Secrétaire d’honneur du Conseil représentatif juif de Manchester, Ray Cook, a dénoncé l’«antisémitisme dérangé» de Kaufman. L’organisation AJC, qui se donne comme objectif la défense des juifs s’est, elle, interrogée : «le monde se réveillera-t-il sur cet antisémitisme» ? Le journal conservateur britannique The Spectator a apporté sa plume à la polémique, écrivant que la confession juive de Kaufman semblait lui servir d’«excuse pour faire des déclarations qui seraient, d’ordinaire, dénoncées comme antisémites».

Quant à l’ONG Palestine Return Centre, organisatrice de l’événement, elle a tenu à préciser par la voix de son porte-parole que les propos du parlementaire représentaient «sa propre opinion». Elle n’a toutefois pas écarté la possibilité de le réinviter à s’exprimer.

Gerald Kaufman est le Father of the House, comme on l’appelle au Royaume-Uni, c’est-à-dire qu’il est le plus ancien membre du parlement à exercer sa fonction, qu’il a prise en juin 1970. Il représente la circonscription de Gorton, à Manchester, et est membre du parti travailliste, dirigé par Jeremy Corbyn. 

 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix