La Chine met fin à la politique de l'enfant unique

La politique de l'enfant unique désormais caduque© Kim Kyung Hoon Source: Reuters
La politique de l'enfant unique désormais caduque

Désormais tous les couples chinois pourront avoir deux enfants. L'annonce officielle a été faite par un communiqué du Parti communiste rapporté par l'agence Chine nouvelle.

Afin de contrôler la démographie du pays, le gouvernement de la République populaire de Chine avait lancé la politique de l'enfant unique en 1979.

Cette politique avait ensuite été assouplie en 2013. Jusqu'alors les Chinois n'étaient autorisés à avoir un deuxième enfant que s'ils vivaient à la campagne et que leur premier nourrisson était une fille. Autre exception, quand les deux parents étaient enfants uniques.

Depuis 2013, les couples dont un seul parent est un enfant unique pouvaient, eux aussi, avoir deux enfants

Mais la politique de l'enfant unique était devenue contre-productive dans une Chine menacée par le vieillissement de sa population. En effet, selon les estimations les plus optimistes, en 2030, un quart de la population du pays aura 60 ans ou plus.

Or, selon la tradition chinoise, toute personne âgée est censée être recueillie par un de ses enfants. Quant aux maisons de retraite, le pays en compte près de 5 millions, alors qu'il en faudrait au moins le double. 

De plus, cette décision de portée historique est également destinée à corriger l'inquiétant déséquilibre hommes-femmes. Selon les statistiques démographiques, en 2020, le pays comptera au moins 30 millions d'hommes de plus que de femmes non mariées, âgés de 20 à 45 ans. Le ratio de nouveaux-nés de sexe masculin est de 115 pour 100 de sexe féminin. La moyenne internationale est d’environ de 103-107 pour 100. Ce sont les tests pour déterminer le sexe de l'enfant à naître, pratique pourtant illégale, et les avortements qui en découlent qui expliquent le ratio chinois. Les parents chinois préférant s'assurer une descendance masculine, surtout dans les zones rurales.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales