Covid : 10 000 Australiens demandent à être indemnisés en raison d'effets secondaires du vaccin

Covid : 10 000 Australiens demandent à être indemnisés en raison d'effets secondaires du vaccin© STEPHANE MAHE Source: Reuters
Image d'illustration.
Suivez RT France surTelegram

Après avoir lancé un programme visant à indemniser les personnes ayant subi des effets secondaires modérés à importants dus au vaccin, le gouvernement a déjà reçu plus de 10 000 demandes. Thromboses, myocardites et péricardites sont prises en compte.

Selon des données officielles, rapportées notamment par le site d'information News.com le 16 novembre, plus de 10 000 Australiens ont manifesté leur intérêt pour une demande d'indemnisation à la suite d'effets secondaires dus au vaccin contre le Covid-19.

En septembre, le ministère de la Santé australien a lancé un site internet consacré à un programme d'indemnisation pour les personnes souffrant d'effets secondaires «modérés à importants» dus aux vaccins approuvés par les autorités sanitaires du pays. Depuis lors, plus de 10 000 personnes se sont donc inscrites, et peuvent réclamer jusqu'à 20 000 dollars australiens (12 840 euros). L'objectif du gouvernement est de créer un processus simplifié permettant d'indemniser les personnes éligibles sans qu'elles aient à recourir à des procédures juridiques complexes.

Citée par le site d'information, Clare Eves, responsable du pôle négligence médicale dans un cabinet d'avocat et en contact avec certaines des personnes inscrites, souligne que bien que le nombre d'Australiens ayant eu des réactions indésirables aux vaccins Covid soit minime, l'impact sur les victimes est énorme.

«Il ne s'agit pas seulement de quelques petits symptômes persistants. Certaines de ces réactions se sont traduites par des caillots, des accidents vasculaires cérébraux graves, des amputations, des problèmes cardiaques majeurs, l'obligation d'être sous oxygène, des maux de tête graves et débilitants et l'impossibilité de reprendre le travail», explique-t-elle. «Ainsi, même s'il s'agit d'un très faible pourcentage de personnes souffrant d'un effet indésirable grave, l'impact sur ces personnes est en fait très, très important», précise-t-elle encore.

Selon les données officielles au 7 novembre, 78 880 effets secondaires ont été répertoriés après la vaccination contre le Covid (maux de tête, nausées et bras douloureux pour la majorité), sur les 18,4 millions de vaccinés.

Thrombose, myocardite, péricardite, syndrome de Guillain-Barré

Toutefois, le programme du gouvernement est destiné aux Australiens qui ont souffert des complications les plus graves. Pour les demandes comprises entre 5 000 et 20 000 dollars, les requérants doivent avoir été hospitalisés pendant au moins une nuit, et devront fournir des preuves de la nature de leur problème, ainsi qu'un document attestant de son lien probable avec une vaccination contre le Covid-19.

Parmi les effets indésirables couverts figurent les troubles de la coagulation sanguine «thrombose avec syndrome de thrombocytopénie (STT)» liés au vaccin AstraZeneca et les affections cardiaques «myocardite et péricardite» liées au vaccin Pfizer. Le syndrome de Guillain-Barré, une affection neurologique rare, et la thrombocytopénie immunitaire (saignement excessif dû à un faible taux de plaquettes), sont également pris en compte.

Les demandes d'indemnisation de plus de 20 000 dollars – y compris celles relatives à des décès liés à des vaccins – seront évaluées par un groupe d'experts juridiques indépendants et les indemnités seront versées sur la base de leurs recommandations. Selon les données officielles, neuf personnes sont décédées à la suite d'un effet indésirable de l'un des trois vaccins utilisés dans le pays (AstraZeneca, Pfizer, Moderna).

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»