Vaccin contre le Covid : Amnesty International accuse Pfizer de délaisser les pays à «faible revenu»

Vaccin contre le Covid : Amnesty International accuse Pfizer de délaisser les pays à «faible revenu»© Themba Hadebe Source: AP
Une soignante prépare une dose de vaccin Pfizer à Johannesburg, en Afrique du Sud, le 1er octobre 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

L'ONG a pointé le fait que moins de 8% des doses de vaccin distribuées par Pfizer l'avaient été à destination des pays à revenus faible et «intermédiaire inférieur». Pour Amnesty, l'entreprise a volontairement camouflé sa distribution inégalitaire.

Amnesty International a déploré ce 11 novembre les «déclarations trompeuses» du laboratoire Pfizer sur sa distribution de vaccins contre le Covid-19 dans les pays «à revenu faible et intermédiaire».

Selon l'ONG, le géant pharmaceutique, qui a co-développé son vaccin avec la firme allemande BioNTech, «clame haut et fort que, d'ici la fin de l'année, il aura fourni au moins un milliard de doses aux nations à revenu faible et intermédiaire», qui englobe 84% de la population mondiale. Dans les faits, poursuit Amnesty dans son communiqué, «la majeure partie des doses du vaccin Pfizer ont en fait atterri dans les pays à revenu "intermédiaire de la tranche supérieure" comme la Malaisie, le Mexique et la Thaïlande».

Cette entreprise donne toujours la priorité aux profits

Pfizer a déclaré avoir expédié un total de deux milliards de doses dans le monde fin septembre. Dans une lettre à Amnesty International en novembre, l'entreprise a néanmoins reconnu que seulement 154 millions de doses – moins de 8% du total – avaient été expédié vers 42 pays à revenu faible et «intermédiaire inférieur». Et sur ces 154 millions de doses, moins de 10 % (15,4 millions) ont été destinées aux pays à faible revenu.

«Pfizer dit qu'il s'est engagé à fournir des doses aux pays à revenu faible et intermédiaire, mais les chiffres ne le confirment pas. Le fait est que cette entreprise donne toujours la priorité aux profits», a déclaré Patrick Wilcken, responsable du programme Entreprises, sécurité et droits humains d'Amnesty International.

Moderna et Johnson&Johnson également inégaux

Deux autres grands laboratoires sont épinglés. Amnesty affirme que Moderna et Johnson&Johnson n'affichent pas non plus de distribution équitable de leurs vaccins : «Au cours des cinquante derniers jours, seules 100 000 des 52 millions de doses fournies [par Moderna] sont arrivées dans des pays à faible revenu», tandis que le fabriquant du produit Janssen n'aurait livré que «11% de ses vaccins à des pays à faible revenu, et 5% à des pays à revenu intermédiaire inférieur».

Dans un précédent communiqué le 2 novembre, l'ONG pointait déjà le fait que Pfizer rendait «compte de revenus énormes [avec un résultat prévisionnel de 36 milliards de dollars en 2021] tout en entravant les chances de millions de personnes de se faire vacciner». «Non seulement la vaste majorité de ses vaccins est allée dans les pays à revenu élevé et à revenu "intermédiaire élevé", mais Pfizer a aussi constamment refusé de renoncer à ses droits de propriété intellectuelle et de partager la technologie du vaccin, tout en bénéficiant de milliards de dollars de financement public et de précommandes des pays riches. [...] Il n'est pas trop tard pour que Pfizer et ses concurrents de Big Pharma fassent ce qui est juste pour l'humanité et s'acquittent de leurs obligations relatives aux droits de l'homme», a poursuivi Amnesty.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix