L'obligation vaccinale dans les entreprises instaurée par Biden suspendue par la justice

- Avec AFP

L'obligation vaccinale dans les entreprises instaurée par Biden suspendue par la justice© ROBERTO SCHMIDT / AFP
Joe Biden s'exprimant à la Maison Blanche le 6 novembre 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

L'obligation vaccinale instaurée par Joe Biden dans les entreprises de plus de 100 salariés a été suspendue par une cour d'appel fédérale. La mesure avait été fortement décriée par les républicains dont le gouverneur du Texas.

Une cour d'appel fédérale a suspendu, ce 6 novembre, l'obligation vaccinale instaurée par Joe Biden pour les employés des entreprises de plus de 100 personnes, le temps d'examiner de potentiels «sérieux problèmes constitutionnels».

La mesure du président américain oblige des dizaines de millions de salariés à être vaccinés contre le Covid-19 d'ici le 4 janvier, sous peine de devoir se soumettre à des tests très réguliers.

Annoncée mi-septembre, elle a été adoptée cette semaine par l'exécutif, et a été immédiatement contestée en urgence devant la justice notamment par l'Etat du Texas, dirigé par les républicains opposés à toute obligation vaccinale.

Nous allons pouvoir contester en justice l'abus de pouvoir  de Biden

Il s'agit donc d'un revers de taille pour Joe Biden, qui venait tout juste d'encaisser sa première victoire législative d'envergure avec l'adoption le 5 novembre au Congrès de son plan d'investissements dans les infrastructures.

Dans sa décision, la cour d'appel fédérale compétente pour le Texas a estimé que les plaignants avaient «donné des arguments laissant croire qu'il y a de sérieux problèmes constitutionnels et procéduraux» avec le texte gouvernemental. Celui-ci est donc «suspendu» dans l'attente d'un examen par la juridiction sur le fond.

«Nous allons pouvoir contester en justice l'abus de pouvoir inconstitutionnel de Biden», a réagi sur Twitter le gouverneur conservateur du Texas, Greg Abbott.

«La vaccination est le meilleur moyen de sortir de cette pandémie», avait commenté Joe Biden dans un communiqué publié jeudi, assurant qu'il aurait «préféré éviter cette obligation» censée toucher plus des deux-tiers de la main d'oeuvre du pays. «Trop de personnes restent non vaccinées pour que nous puissions en sortir définitivement», avait-il estimé.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix