Des députés dénoncent l'obligation du pass sanitaire pour entrer dans le Parlement européen

Des députés dénoncent l'obligation du pass sanitaire pour entrer dans le Parlement européen© Vincent KESSLER Source: Reuters
Le Parlement européen, à Strasbourg, le 25 mars 2019.
Suivez RT France surTelegram

Le secrétariat général du Parlement européen a décidé de rendre obligatoire le pass sanitaire sur ses trois sites. Egalement concernés par cette restrictions, des députés de tous bords dénoncent une «violation» de leurs droits fondamentaux.

A partir du 3 novembre, le Parlement européen va exiger que toutes les personnes qui entrent en son sein – y compris les députés – présentent un pass sanitaire, et ce sur ses 3 sites (Strasbourg, Bruxelles et Luxembourg). Des élus issus de différents groupes politiques dénoncent cette nouvelle mesure. 

Une majorité des vice-présidents du Parlement européen se sont prononcés en faveur de cette restriction visant à limiter le risque de propagation du Covid-19 au seins de ces bâtiments brassant des individus venus de toute l'Europe, comme le confirme un courriel envoyé par la Direction général du personnel du Parlement auquel à eu accès Politico.

Jamais un élu, ayant rempli toutes ses obligations légales, ne devrait être empêché d'entrer au Parlement

L'exigence d'un pass sanitaire – obtenu en grâce un schéma vaccinal complet, un test négatif ou un certificat de rémission du Covid-19 –  a suscité une certaine opposition de la part de députés européens. Ceux-ci qui ont suggéré qu'il s'agissait d'une «violation» de leurs droits fondamentaux. «À notre connaissance, le Parlement européen serait le premier en Europe à mettre en œuvre une telle mesure», a déclaré un groupe de députés dans une lettre adressée au président du Parlement européen, David Sassoli. «Cela violerait un principe très fondamental dans une maison démocratique : jamais un élu, ayant rempli toutes ses obligations légales, ne devrait être empêché d'entrer au Parlement», ont notamment déclaré les Français François-Xavier Bellamy du groupe PPE (centre-droit), Michèle Rivasi des Verts, Virginie Joron du groupe Identité et Démocratie (droite) ou encore Anne-Sophie Pelletier du groupe La Gauche.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix