Les Etats-Unis assument la responsabilité d'une frappe à Kaboul ayant tué 10 civils dont 7 enfants

- Avec AFP

Les Etats-Unis assument la responsabilité d'une frappe à Kaboul ayant tué 10 civils dont 7 enfants© US ARMY Source: Reuters
L'armée américaine quittant l'Afghanistan le 30 août 2021, à l'aéroport de Kaboul (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

L'armée américaine reconnaît que sa dernière frappe à Kaboul en août était une erreur, selon un général américain cité par les agences de presse. Celui-ci et le ministre de la Défense ont présenté leurs condoléances aux familles et amis des victimes.

L'armée américaine a officiellement reconnu le 17 septembre que sa dernière frappe à Kaboul était «une erreur». Celle-ci avait eu lieu en août dernier et avait tué dix civils dont sept enfants.

«Il est improbable que le véhicule et ceux qui sont morts aient été liés avec l'EI-K», le groupe djihadiste Etat islamique-Khorasan, a déclaré à la presse le général Kenneth McKenzie, chef des forces américaines en Afghanistan avant leur retrait définitif.

«Notre enquête conclut désormais que cette frappe était une erreur tragique», a-t-il ajouté, assurant assumer «la pleine responsabilité».

«J'offre mes sincères condoléances à la famille et aux amis de ceux qui ont été tués», a-t-il poursuivi, dans des propos rapportés par des agences de presse. Le ministre américain de la Défense, Lloyd Austin, a pour sa part présenté ses «excuses» le même jour.

«Je présente mes plus sincères condoléances aux proches encore en vie de ceux qui ont été tués», a en outre écrit celui-ci dans un communiqué, reconnaissant que l'homme pris pour cible était «juste une victime innocente, comme les autres personnes tragiquement tuées».

Le Pentagone envisage des réparations pour les personnes tuées, a ajouté le chef du Central Command, qui supervise les opérations militaires américaines au Moyen-Orient. Il a rappelé que cette frappe au drone, le 29 août dans la capitale afghane, était censée empêcher une «menace imminente» de l'EI-K, quelques jours après un attentat de ce groupe qui avait tué 13 militaires américains près de l'aéroport de Kaboul.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»