Moscou demande des explications à Washington à propos de tentatives d'ingérence électorale en Russie

Moscou demande des explications à Washington à propos de tentatives d'ingérence électorale en Russie© Didor Sadulloev Source: Reuters
Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à Douchanbé, Tadjikistan, le 15 septembre 2021.
Suivez RT France surTelegram

L'ambassadeur des Etats-Unis en Russie s'est vu remettre des preuves de tentatives d'ingérence américaine dans les prochaines législatives russes, selon le chef de la diplomatie Sergueï Lavrov, qui espère «savoir pourquoi cela s'est produit».

Moscou attend des explications après avoir remis à l'ambassadeur américain en Russie un dossier sur des tentatives présumées d'ingérence américaine dans les prochaines élections législatives russes du 17 au 19 septembre, a fait savoir le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, actuellement en déplacement à Douchanbé au Tadjikistan.

Le haut diplomate a affirmé ce 15 septembre que des preuves avaient été présentées à l'ambassadeur John Sullivan, convoqué pour une réunion le 10 septembre.

Nos collègues occidentaux ne cachent pas que beaucoup d'entre eux préféreraient avoir affaire à une Russie faible

«C'est assez sérieux, vraiment. Nous attendons toujours une réponse de nos collègues américains pour savoir pourquoi cela s'est produit», a expliqué Sergueï Lavrov. Ces accusations portent sur le refus de géants américains du numérique de bloquer sur le territoire russe l'accès à des contenus interdits par la législation locale.

Facebook et Twitter récemment condamnés en Russie

Le Service fédéral de supervision des communications et des technologies de l'information (Roskomnadzor) a adressé de multiples avertissements à des entreprises comme Apple et Google, ainsi qu'aux fournisseurs de services VPN Cloudflare et Cisco, au motif que ces entreprises violent les lois électorales du pays : «Pendant la campagne pré-électorale, il est interdit de permettre des violations de la législation russe, y compris celle qui est liée à la campagne électorale sur Internet.»

Ces déclarations des autorités russes interviennent alors que Facebook et Twitter ont été condamnés le 14 septembre par le tribunal de Moscou à de nouvelles amendes pour avoir refusé de supprimer des contenus jugés illégaux par la législation du pays. Les deux géants du numérique ont été condamnés à 21 millions de roubles (245 000 euros) d'amende pour Facebook et 5 millions de roubles (58 200 euros) pour Twitter.

En juillet, Sergueï Lavrov avait affirmé que les élections législatives pourraient faire l'objet d'une éventuelle ingérence étrangère, alors que les scrutins commenceront le 17 septembre. «Nos collègues occidentaux ne cachent pas que beaucoup d'entre eux préféreraient avoir affaire à une Russie faible, dépourvue de repères, une Russie prête à toutes les concessions. Nous constatons des efforts, quasi quotidiens, pour influencer notre politique intérieure et étrangère», avait-il ajouté.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»