Afghanistan : mise en cause dans la mort d'un responsable de la Résistance du Panchir, la BBC réagit

Afghanistan : mise en cause dans la mort d'un responsable de la Résistance du Panchir, la BBC réagit© Toby Melville Source: Reuters
Logo de la BBC dans ses bureaux londoniens, le 21 mai 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Réagissant à des allégations selon lesquelles elle aurait diffusé un numéro identifiant l'emplacement de Fahim Dashti avant sa mort, la chaîne télévisée britannique a assuré qu'elle prenait «la sécurité de ses contributeurs très au sérieux».

La BBC, le plus ancien radiodiffuseur national au monde, a réagi le 7 septembre aux interrogations suscitées par une vidéo présentée comme la dernière interview, par son antenne perse, de Fahim Dashti, défunt porte-parole de la toute jeune alliance militaire afghane opposée aux Taliban dans le Panchir : le Front national de résistance (FNR), également connu sous l'appellation «Résistance du Panchir». 

Le fait qu'un numéro apparaisse soudainement sur un écran noir au cours de l'entretien télévisé en question a en effet été à l'origine de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux reprochant à la chaîne télévisée d'avoir révélé la position GPS de son invité, ce qui, selon eux, aurait conduit à son assassinat, le 5 septembre.

«Nous prenons la sécurité de nos contributeurs très au sérieux»

«Il existe de fausses allégations selon lesquelles la BBC aurait diffusé un numéro identifiant l'emplacement de Fahim Dashti lors d'une interview en direct. Ce n'est pas vrai. Son interview a été réalisée via zoom et connectée au studio via un satellite de la BBC. Nous prenons la sécurité de nos contributeurs très au sérieux», a fait savoir la chaîne de télévision britannique après la publication, par le média indien OpIndia, d'un article intitulé : «La BBC est-elle responsable de la mort du chef de la résistance afghane Fahim Dashti ? Voici ce que nous savons». 

Fahim Dashti, décrit par la Fédération internationale des journalistes (FIJ) comme «un dirigeant chevronné de l'Union nationale des journalistes d'Afghanistan (ANJU)», aurait perdu la vie dans la province de Panchir le 5 septembre lors d'un affrontement entre son alliance militaire, le FNR, et les Taliban. «Il a été tué dans la zone de Dachtak, dans le district d'Anaba», selon la FIJ.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»