Washington : un homme qui menaçait de faire exploser une bombe près du Congrès se rend à la police

Washington : un homme qui menaçait de faire exploser une bombe près du Congrès se rend à la police© ERIN SCOTT Source: Reuters
Une voiture de police du Capitole le 22 mai 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

La police est intervenue ce 19 août autour d'un véhicule près du Capitole, siège du Congrès américain à Washington. Un homme affirmait à la police avoir des explosifs dans son véhicule. Il s'est rendu après plusieurs heures de négociation.

L'individu qui menaçait de faire exploser une bombe près du Capitole, à Washington, s'est rendu et a été appréhendé «sans incident» ce 19 août dans après-midi, a annoncé la police après plusieurs heures de négociations.

Le suspect «est sorti de son véhicule et s'est rendu», a déclaré le chef de la police du Capitole, Thomas Manger, en conférence de presse. Il a été placé «en détention sans incident», a-t-il précisé tout en signalant ne pas encore savoir si des explosifs se trouvaient bel et bien dans le véhicule.

Plusieurs bâtiments qui se trouvent aux alentours de la bibliothèque du Congrès, dont la Cour suprême, ont été évacués au cours de l'intervention de la police et du FBI. Le siège du Parti républicain, qui se situe à quelques mètres, a également été évacué. 

Le Congrès n'était cependant pas en séance en cette semaine de vacances parlementaires, mais des employés fréquentent néanmoins l'enceinte du Capitole.

La police a envoyé des négociateurs pour dialoguer avec le forcené.

«Le conducteur de la camionnette a dit à l'agent arrivé sur les lieux qu'il avait une bombe et il semblait, selon l'agent, qu'il y avait un détonateur dans la main de cet individu», a déclaré le chef de la police du Capitole. «Nous ne savons pas quelles sont ses motivations à ce stade», a précisé Thomas Manger. 

Un homme blanc au crâne rasé et barbu, qui semble être le suspect, avait posté une vidéo sur Facebook sur un compte au nom de Ray Roseberry, en proférant des menaces.

«Je ne bougerai pas d'ici», «Tirez-moi dessus», lançait-il en défiant du regard la caméra et en menaçant de détoner sa bombe. «Il faut qu'ils fassent venir Joe Biden ici.» 

L'enceinte du Capitole est sous haute sécurité depuis l'assaut mené le 6 janvier par des partisans de Donald Trump.  

Le 2 avril, un policier avait été tué et un autre blessé lorsqu'un jeune homme avait précipité sa voiture contre un barrage qui en protège l'entrée, avant d'être abattu. 

 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»