Charlie Hebdo : La Tchétchénie manifeste « Pour l’amour du prophète Mahomet »

Environ un million de personnes se sont répandues dans les rues de Grozny, la capitale de la Tchétchénie, pour protester contre la publication des caricatures du prophète Mahomet dans le journal satirique Charlie Hebdo.

Selon les chiffres du ministère de l'intérieur, un million de personnes environ, résidents tchétchènes et d’autres républiques du Caucase russe, se sont rassemblées à cette occasion. Des prêtres orthodoxes, venant pour la plupart des républiques voisines, ont également participé à la manifestation qui a commencé par le lâcher de plusieurs milliers de ballons dans les airs.

 

Les manifestants portaient des banderoles portant l’inscription « Nous aimons le prophète Mahomet » ou encore « L’Islam est une religion de paix et de création » . Des participants ont également déclaré que les musulmans ne devaient pas répondre aux provocations. « La violence n’est pas une méthode », proclamait même l’un de leurs slogans.

 En savoir plus : «Le terrorisme n’a pas de religion » : les musulmans rendent hommage aux victimes de Charlie Hebdo

Tous ensemble, ils ont convergé à proximité du « Cœur de la Tchétchénie» , l’une des plus grandes mosquées de Russie. Ramzan Kadyrov, le président de la République de Tchétchénie, a déclaré devant l’immense rassemblement que l’islam était une religion de paix et que les musulmans russes ne se laisseraient pas utiliser pour déstabiliser le pays.

« Nous annonçons au monde entier que les musulmans ne se laisseront pas utiliser pour déstabiliser le pays. Nous avons toujours été les fiables protecteurs de la Russie. Et maintenant nous sommes en mesure de repousser de manière appropriée tous les ennemis de notre patrie ». Selon l’homme fort de Grozny, l’islam apprend aux gens à « vivre en paix et en harmonie avec toutes les autres nations de notre pays, avec les gens de différentes croyances religieuses ». L’Europe n’a tiré aucune conclusion des récents évènements à Paris, où 17 personnes ont été tuées, a encore expliqué le président tchétchène avant d’ajouter : « Nous voyons que les journalistes et les hommes politiques européens ont proclamé, en invoquant à tort la liberté de parole et la démocratie, la liberté de grossièreté et d’insulte barbare du sentiment religieux. De quelle liberté d’expression parle-t-on à Paris et dans les autres capitales occidentales ? »

 

Selon Ravil Gaynoutdine, président du Conseil des muftis de Russie, les pays occidentaux abandonnent la famille et les valeurs spirituelles. « Nous devons attacher une grande importance à nos valeurs spirituelles et morales, de même qu’aux traditions familiales. Nous devons construire notre pays spirituel: la Grande Russie », a poursuivi le président, selon l’agence de presse TASS.

 

(Reuters / Eduard Korniyenko)Source: Reuters
(Reuters / Eduard Korniyenko)

Une prière massive a clôturé le rassemblement intitulé « Pour l’amour du prophète Mahomet » organisé par les clercs de la région et auquel Ramzan Kadyrov avait convié tous les Tchétchènes.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales