Votre compte piraté par un gouvernement ? Facebook vous préviendra

Facebook veut prévenir ses usagers en cas de piratage. Source: Reuters
Facebook veut prévenir ses usagers en cas de piratage.

Le réseau social a prévu la mise en place d'une alerte en cas de piratage de votre compte Facebook. Même si ce dernier a été entrepris par un gouvernement.

Le réseau social Facebook vient d’annoncer qu’il entendait aider à la lutte contre le piratage. Et même si ce dernier vient d’un gouvernement.

«Nous avons toujours pris des mesures pour sécuriser les comptes qui avaient été compromis, mais nous avons dorénavant décidé d’ajouter une alerte supplémentaire à l’attention des usagers envers lesquels nous avons une suspicion de hacking sur leurs comptes. Notre rôle est de les prévenir s’il s’agit d’une action gouvernementale. Nous encourageons aussi tous nos usagers à sécuriser au maximum leurs comptes en ligne », avait expliqué Alex Stamos, le chef de la sécurité de Facebook il y a quelques jours.

En savoir plus : Les plaintes sur la protection de la vie privée qui peuvent faire vaciller Facebook

Dans les faits, depuis désormais deux jours, Facebook vous informera si le réseau estime que «votre compte a été ciblé ou compromis par un attaquant soupçonné de travailler pour un Etat nation». Une alerte sera alors visible directement et invitera l’utilisateur piraté à authentifier son compte de manière plus précise, en entrant son numéro de téléphone, et un code de sécurité reçu par SMS.

Le message envoyé par Facebook en cas de piratage. Source: Reuters
Le message envoyé par Facebook en cas de piratage.

Pour Facebook, souvent accusé de livrer en pâture la vie privée de ses utilisateurs en raison d'une sécurité défaillante, il s’agit là de redorer son blason. «Nous faisons cela parce que ce type d'attaques a tendance à être plus avancée et plus dangereuse que les autres», a expliqué Alex Stamos. C’est surtout la preuve que les grandes oreilles de la NSA, ou d’autres agences de renseignement, sont effectivement partout. 

En savoir plus : Les géants américains de l'Internet s’opposent à une loi de cybersécurité jugée trop intrusive

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales