Madagascar : le gouvernement annule une soirée LGBT pour «incitation à la débauche des mineurs»

Madagascar : le gouvernement annule une soirée LGBT pour «incitation à la débauche des mineurs»© Jon Nazca Source: Reuters
Un drapeau arc-en-ciel à Villanueva de Algaidas, dans le sud de l'Espagne, le 28 juin 2020 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le ministère de l’Intérieur malgache a fait annuler une soirée LGBT dans un bar de la capitale Antananarivo pour «atteinte aux bonnes mœurs» et «incitation à la débauche des mineurs», selon le procès-verbal consulté par RFI.

Un bar de la capitale malgache Antananarivo, qui organise chaque année depuis trois ans des événements LGBT, a été contraint par le ministère de l'Intérieur d'annuler une soirée sur ce thème, a rapporté RFI le 4 juillet.

La directrice de l'établissement Ricia Rasoanaivo a été convoqué au ministère par un officier de police : «C’est une "incitation à la débauche des mineurs" sur le PV de la notification. On a contesté cette décision. Derrière ils m’ont dit que si on faisait la soirée ils allaient fermer le bar», a-t-elle expliqué à la radio française.

On ne franchit aucune limite dans les soirées LGBT, c’est comme aller en boîte

Dans l'établissement, un groupe traditionnel a donc remplacé la soirée LGBT prévue initialement. Aina, membre de la communauté LGBT, est venue quand même, et a déploré auprès de RFI la décision des autorités : «Il y a beaucoup de choses qui peuvent inciter les gens à la débauche, mais pas une soirée LGBT. Parce qu’une soirée LGBT, c’est comme toutes les soirées. Il y a de la musique, les gens s’amusent, les gens sont ouverts. Il y a des artistes, il y a des danseurs. On ne franchit aucune limite dans les soirées LGBT, c’est comme aller en boîte.»

Les relations homosexuelles sont légales à Madagascar, mais la loi prévoit une peine de prison pour les personnes qui ont «commis un acte impudique ou contre-nature avec un individu de son sexe, mineur de moins de 21 ans». L'un des leaders de la communauté LGBT de l'île expliquait en mars 2020 au Monde que l'homosexualité y «est vue comme une infection, une abomination qui tue la société car elle n’a pas de fonction reproductive». 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»