Opération anti-terroriste : un Israélien juif abattu par erreur à Jérusalem

Source: Reuters

Les forces de sécurité ont tiré mercredi soir sur un Israélien juif après l’avoir pris par erreur pour un terroriste dans un autobus. L’homme a succombé à ses blessures.

L’accident s’est produit dans un autobus lors d’une altercation entre des soldats et un homme qui aurait tenté de s’emparer des armes des militaires, selon les déclarations des forces de sécurité. Les militaires ont fait feu sur lui en pensant qu’il était un terroriste. Mais après l’arrivée des secours d'urgence, il s’est avéré que l’homme abattu était un Israélien juif et qu'il n’était pas armé.

«Quand on m’a demandé de m’occuper de la victime, j’ai compris que c’était un juif et qu’il avait été pris pour un terroriste par erreur», a précisé Yehuda Meshi-Zahav, le porte-parole de Zaka, l’organisation des secours d’urgence.

En raison de la situation préoccupante à Jérusalem depuis plusieurs mois, les autorités ont décidé de déployer des militaires dans les transports publics pour sécuriser les déplacements des civils. Les soldats qui ont abattu cet homme par erreur étaient en service.

Une attaque à la voiture bélier

Plus tôt dans la journée, cinq soldats israéliens avaient été blessés lors d’une attaque à la voiture bélier dans la région de Gush Etzion, au sud de la Cisjordanie. Selon la police israélienne, la voiture des militaires a d’abord été la cible de jets de pierres. Puis, quand les soldats en sont sortis, un véhicule conduit par un Palestinien les a percutés. D’autres soldats sont ensuite arrivés sur place et ont ouvert le feu sur le conducteur, le blessant grièvement. Tous les blessés ont été transportés à l’hôpital. Un soldat est toujours dans un état grave.

Nouvelle attaque à l’arme blanche en Cisjordanie

Lors de l'attaque au couteau qui a eu lieu mercredi après-midi près de Geva Binyamin en Cisjordanie, au nord de Jérusalem, une femme soldat israélienne de 19 ans a été grièvement blessée par un Palestinien. 

Elle a été transportée à l’hôpital où son état est jugé stable. Le Palestinien qui l’a poignardée a été abattu par une balle tirée dans la poitrine par les autres soldats israéliens qui se sont précipités au secours de la femme soldat agressée.

Source: Reuters

Une escalade meurtrière a commencé au début du mois d’octobre. Des attaques ont lieu presque quotidiennement, surtout à Jérusalem. Hier, le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a appelé les responsables palestiniens et israéliens à mettre fin de toute urgence aux violences, lors d'une rencontre avec le président palestinien Mahmoud Abbas en Cisjordanie.

«Nous continuerons à soutenir tous les efforts nécessaires pour créer les conditions de véritables négociations. Mais en dernier ressort, c'est aux Palestiniens et aux Israéliens de choisir la paix. Notre défi le plus urgent, c'est d'arrêter la vague de violence actuelle et d'empêcher qu'il y ait plus de morts», a affirmé Ban Ki-moon.

Lire aussi : Avec Ban Ki-moon, Abbas demande à Israël de respecter les règles sur l'Esplanade des Mosquée

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales