Trois Israéliens blessés, deux Palestiniens tués... Ban Ki-moon dénonce une «dangereuse escalade»

Trois Israéliens blessés, deux Palestiniens tués... Ban Ki-moon dénonce une «dangereuse escalade»© Nir Elias Source: Reuters
Ban Ki-moon en Israël le 20 octobre 2015
Suivez RT France surTelegram

Ce mardi 20 octobre a apporté son nouveau lot de violences en Israël. Le secrétaire général de l'ONU, en visite surprise de deux jours dans la région, a appelé au calme avant que la situation n'«empire».

Tôt ce matin, l'armée israélienne a détruit le troisième et dernier étage de l'immeuble dans lequel la famille d'un Palestinien qui avait tué un colon juif lors d'une attaque au couteau l'année dernière. L'assaillant avait été abattu après le meurtre. Lors de la destruction du logement, des heurts ont eu lieu entre des dizaines de lanceurs de pierre palestiniens et les soldats israéliens.

Lire aussi : Manifestation à Paris en soutien à Israël

A proximité Bayt Awat en Cisjordanie, un Palestinien de 24 ans a été abattu par les forces israéliennes après avoir légèrement blessé un officier israélien avec son couteau, lors de «violentes émeutes» selon les militaires. Dans l'après-midi, un autre Palestinien a percuté et légèrement blessé deux soldats israéliens à proximité de la colonie Gush Etzion, avant d'être tué par l'armée.

(Attention, images pouvant choquer)

Un Israélien est mort après avoir été renversé par un camion lors de heurts avec des Palestiniens près de Hébron en Cisjordanie. L'homme, dont la voiture a été caillassée par des manifestants, est sortit de son véhicule afin de répliquer en frappant des voitures palestiniennes qui passaient avec un bâton. Le conducteur du camion, qui s'est rendu à la police, a expliqué qu'il ne s'agissait que d'un accident qui a eu lieu alors qu'il avait donné un coup de volant pour éviter l'homme, selon un officiel de l'Autorité Palestinienne. 


Lire aussi : Erythréen lynché : Benjamin Netanyahou demande aux Israéliens de ne pas se faire justice eux-mêmes

Ban Ki-moon appelle au calme

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, en visite surprise de deux jours dans la région, a pressé les dirigeants israéliens et palestiniens d'agir vite pour arrêter une «dangereuse escalade des violences», au cours d'une visite surprise en Israël.

«Si nous n'agissons pas rapidement, la dynamique sur le terrain ne va faire qu'empirer» a dit M. Ban devant la presse lors d'une rencontre avec le président israélien Reuven Rivlin. 

Depuis le début le regain des tensions dans la région, 42 Palestiniens ont été tués, ainsi que 8 juifs israéliens, un arabe israélien et un Erythréen.

Lire aussi : L'ambassadeur de France en Israël réprimandé suite à une proposition française à l'ONU

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix