La barbe ne fait pas l'homme : les combattants de Daesh se raseraient pour mieux couvrir leur fuite

Des combattants islamistes en Syrie © Ammar Abdullah Source: Reuters
Des combattants islamistes en Syrie

Selon certains journalistes et observateurs en Syrie, des combattants de Daesh fuiraient les combats et passeraient en Turquie. Pour ne pas se faire arrêter, certains sacrifieraient même leurs barbes épaisses et revêtiraient un voile total.

En Syrie, il semble que la vieille expression française, «faire la barbe à quelqu'un», qui signifie l'emporter, ou avoir l'avantage, prenne un sens concret.

Les combattants de Daesh, rasés de près et enfin glabres fuiraient en effet devant la campagne militaire russe lancée en appui au président Bachar al-Assad. Revêtus de l'habit noir des femmes qu'ils ont imposé, ils passeraient ainsi incognito la frontière turque... à la barbe des gardes-frontières turcs.

Des photos prises après la prise d'Alep la semaine dernière montrent des monticules de ce qui ressemble à des barbes hâtivement coupées, aux côtés de paquets de rasoirs jetés. Un océan de poils !

C'est la journaliste du Sunday Times Hala Jaber qui a tweeté les images de ces tas de barbes avec la légende : «barbes djihadistes, rasé #Aleppo, comme ils fuient rasés 2 #Dinde».

Les images ont été partagées par des centaines d'utilisateurs de Twitter. De nombreux internautes raillent les combattants de Daesh et certains mettent en évidence l'hypocrisie de la fuite des «guerriers saints devant le danger», déguisés en femme.

En savoir plus : En Suède la police appelée... pour une réunion de hipsters pris pour des terroristes de Daesh

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales