Minsk accuse la France de «piraterie aérienne» pour avoir refusé son espace aérien à un avion

Minsk accuse la France de «piraterie aérienne» pour avoir refusé son espace aérien à un avion© Gleb Garanich Source: Reuters
Une aile d'un avion de la compagnie Belavia en vol près de Minsk le 19 juillet 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le gouvernement biélorusse a reproché à la France d'avoir refusé son espace aérien à un avion biélorusse, quelques jours après le déroutage d'un avion de ligne vers Minsk où se trouvait un opposant au président Alexandre Loukachenko.

Ce 26 mai, Minsk a accusé la France de «piraterie aérienne» pour avoir refusé son espace aérien à un avion biélorusse effectuant une liaison Minsk-Barcelone, le forçant à faire demi-tour.

«C'est un fait absolument scandaleux et un acte immoral. Honnêtement, c'est pratiquement de la piraterie aérienne», a déclaré dans un communiqué le porte-parole de la diplomatie biélorusse, Anatoli Glaz.

Le vol de la compagnie nationale Belavia a dû rebrousser chemin quelques minutes après avoir décollé, juste avant de rentrer dans l'espace aérien polonais. Selon Belavia, «trois minutes avant le décollage, les autorités aéronautiques françaises ont désactivé le plan de vol sans en avertir la compagnie aérienne» qui l'a appris des contrôleurs aériens polonais.

Les régulateurs de vol français «invoquaient un ordre oral du Premier ministre français», a ajouté Belavia dans un communiqué. «Le mépris froid pour les intérêts des personnes à bord, leur sécurité, est tout simplement stupéfiant», a ajouté Anatoli Glaz, assurant que la plupart des passagers étaient des citoyens de l'Union européenne et dénonçant «une violation directe des normes du droit international».

Fermeture de l'espace aérien polonais et sanctions européennes

Ce même 26 mai, le gouvernement polonais a annoncé interdire aux avions biélorusses l'entrée sur son territoire, dans le cadre des sanctions européennes liées au déroutage d'un avion de ligne vers Minsk, où se trouvait un opposant au pouvoir du président biélorusse Alexandre Loukachenko. «Le conseil des ministres s'est prononcé en faveur d'une interdiction d'entrée dans l'espace aérien polonais des avions utilisés par des compagnies de Biélorussie», a ainsi indiqué sur Twitter Piotr Muller, le porte-parole du gouvernement polonais.

Dès le soir du 24 mai, rapporte l'AFP, l'Union européenne avait adopté des sanctions contre la Biélorussie, fermant son espace aérien aux avions biélorusses et recommandant à toutes les compagnies européennes d'éviter les cieux du pays – un appel qui a été très suivi. L'Agence européenne de sécurité aérienne (EASA) a elle aussi recommandé d'éviter l'espace aérien de Biélorussie.

Un vol d'Air France entre Paris et Moscou «reporté» 

Un vol d'Air France entre Paris et Moscou a été lui «reporté» en raison des tensions avec la Biélorussie. «Air France confirme avoir dû procéder au report du vol AF1154 effectuant la liaison Paris-Charles de Gaulle-Moscou en Boeing B787 le 26 mai 2021, pour des raisons opérationnelles liées au contournement de l'espace aérien biélorusse, nécessitant une nouvelle autorisation de la part des autorités russes pour entrer sur leur territoire», a indiqué un porte-parole de la compagnie française.

«Le vol est à ce stade reporté au [jeudi] 27 mai et un nouveau point de situation sera effectué dans la soirée» du 26 mai, selon lui, tandis que «les passagers ont été pris en charge par le personnel Air France de l’escale de Paris Charles de Gaulle».

 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»