Avion dérouté en Biélorussie : le Hamas nie toute implication après les accusations de Minsk

Avion dérouté en Biélorussie : le Hamas nie toute implication après les accusations de Minsk© Onliner.by Source: AFP
Un maître-chien biélorusse vérifie les bagages d'un Boeing 737-8AS de Ryanair (numéro de vol FR4978) stationné sur le tarmac de l'aéroport international de Minsk à Minsk, le 23 mai 2021.
Suivez RT France surTelegram

Le Hamas a nié toute implication dans l'affaire du déroutage d'avion. La Biélorussie avait accusé le groupe palestinien d’être derrière l’alerte à la bombe à l'origine de son atterrissage en urgence à Minsk le 23 mai.

Le Hamas, au pouvoir dans le territoire de Gaza en Palestine, a démenti avoir le moindre rapport avec la menace avancée par la Biélorussie et qui a abouti au déroutage d'un avion de la compagnie Ryanair, le 23 mai.

«Nous ne recourons pas à ces méthodes», a martelé Fawzi Barhoum, le porte-parole du mouvement palestinien, le 24 mai. Pour lui, cette fausse revendication «pourrait être le fait de certaines parties suspectes qui visent à diaboliser le Hamas et à déjouer l’état de sympathie du monde avec notre peuple palestinien et sa résistance légitime».

Minsk assure avoir reçu une menace du Hamas, selon laquelle une bombe aurait été placée à bord du vol FR4978 en raison du soutien de l'Union européenne à Israël. Les autorités biélorusses expliquent avoir alerté l'équipage de l'avion de cette menace à la suite de quoi, selon Minsk, le commandant de bord a décidé de se poser dans la capitale biélorusse, déroutant ainsi son trajet initialement prévu d'Athènes à Vilnius. A la suite de ce déroutage, les autorités biélorusses ont arrêté l'opposant l'opposant Roman Protassevitch, 26 ans, et sa compagne Sofia Sapega (de nationalité russe) qui se trouvaient tous deux à bord de l'avion de Ryanair.

Ce déroutage a suscité une forte réprobation internationale. Le Secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a demandé une enquête transparente et indépendante sur ce qu'il a qualifié d'«incident troublant». L'Union européenne a décidé en représailles de fermer son espace aérien aux avions biélorusses. Plusieurs compagnies aériennes (Air France, KLM, Finnair, Singapore Airlines, Lufthansa, SAS ou encore AirBaltic) ont suspendu leur survol de la Biélorussie. D'autres sanctions pourraient être annoncées prochainement par les 27.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»