L'UE pourrait rouvrir ses frontières... mais pas aux personnes vaccinées avec le Spoutnik V

- Avec AFP

L'UE pourrait rouvrir ses frontières... mais pas aux personnes vaccinées avec le Spoutnik V© REUTERS/Manuel Silvestri
Les touristes de retour à Venise (illustration).
Suivez RT France surTelegram

Les 27 ont approuvé une recommandation non-contraignante de la Commission européenne, autorisant l'entrée aux voyageurs ayant reçu des vaccins autorisés dans l'UE. Le Spoutnik V n'en fait pour l'heure toujours pas partie.

Les ambassadeurs des 27 pays membres de l'Union européenne (UE) ont approuvé le 19 mai une recommandation de la Commission européenne qui autorise l'entrée dans l'UE aux voyageurs de pays tiers ayant reçu des doses des vaccins autorisés au sein de l'Union européenne. 

Cette recommandation doit officiellement être adoptée le 20 mai mais elle ne sera pas contraignante pour les Etats membres qui resteront souverains dans la gestion des arrivées sur leurs territoires. Par cette recommandation, la Commission souhaite néanmoins harmoniser les règles au sein de l'Union qui compte beaucoup sur le tourisme cet été afin de redresser les économies mises à mal par la crise sanitaire. 

Selon l'accord conclu, les voyageurs devront avoir été entièrement vaccinés depuis au moins 14 jours avec les deux doses de Moderna, Pfizer-BioNTech, AstraZeneca ou la dose unique de Johnson & Johnson. Les Etats membres peuvent aussi décider d'accepter les touristes ayant reçu un sérum bénéficiant d'une homologation d'urgence par l'OMS comme celui du chinois Sinopharm.

Autorisé par plus d'une soixantaine de pays mais toujours pas homologué sur le Vieux continent, le Spoutnik V (pourtant efficace à 91% selon The Lancet) ne serait donc de facto pas inclus, pour l'heure, dans ce dispositif.

La liste des Etats dont les résidents peuvent se rendre en Union européenne bientôt allongée

L'UE, dans un effort de coordination, a fermé ses frontières extérieures en mars 2020 pour les voyages «non essentiels» et établi depuis juin dernier une liste restreinte, régulièrement révisée, de pays tiers jugés sûrs et dont les résidents, vaccinés ou non, sont autorisés à se rendre en Europe. La liste, qui compte actuellement sept pays (Australie, Israël, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Singapour, Corée du Sud, Thaïlande, plus la Chine en attente de réciprocité), va être revue dans les prochains jours et pourrait significativement s'allonger.

Les représentants des Etats membres ont par ailleurs accepté d'assouplir le critère du taux d'incidence du virus pris en compte pour préparer cette liste, le taux étant relevé de 25 à 75 cas pour 100 000 habitants sur les 14 derniers jours. Ils se sont également mis d'accord pour mettre en place un mécanisme d'urgence coordonné pour suspendre rapidement les arrivées d'un pays tiers en cas de détérioration de la situation sanitaire due à l'apparition de variants.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»