«Mensonge» : la Turquie réagit aux accusations «d'antisémitisme» des Etats-Unis contre Erdogan

- Avec AFP

«Mensonge» : la Turquie réagit aux accusations «d'antisémitisme» des Etats-Unis contre Erdogan© Sedat Suna Source: Reuters
Joe Biden et Recep Tayyip Erdogan le 23 janvier 2016 à Istanbul (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

La Turquie a fermement condamné les critiques et accusations «d'antisémitisme» émanant des Etats-Unis contre le président Erdogan. Un porte-parole de l'AKP a qualifié la déclaration américaine de «mensonge».

La Turquie a qualifié le 19 mai de «mensonge» les accusations de Washington selon lesquelles le président turc Recep Tayyip Erdogan aurait tenu des propos «antisémites», à la suite des frappes d'Israël dans la bande de Gaza.

«Accuser notre président d'antisémitisme procède d'une approche illogique et fausse. C'est un mensonge proféré contre notre président», a tweeté Omer Celik, porte-parole de l'AKP, le parti islamo-conservateur au pouvoir.

Erdogan qualifie les Israéliens de «meurtriers» et les accuse de «terrorisme»

Le 18 mai, le département d'Etat américain a vivement dénoncé des propos de Recep Tayyip Erdogan jugés «antisémites» et appelé à éviter des «remarques incendiaires qui pourraient inciter à encore plus de violence» au Proche-Orient. «Les Etats-Unis condamnent fermement les récents propos antisémites du président Ergodan à l'égard du peuple juif», a fait savoir Ned Price, porte-parole du département d'Etat, dans un communiqué.

Le président turc, qui s'est érigé en défenseur de la cause palestinienne, a critiqué le 17 mai avec virulence les dirigeants d'Israël pour les frappes engagées dans la bande de Gaza.

«Ce sont des meurtriers, à tel point qu'ils tuent des enfants âgés de cinq ou six ans», a-t-il assuré, ajoutant : «ll n'y a que sucer le sang qui les assouvit». Recep Tayyip Erdogan a accusé les Israéliens de «terrorisme» à l'encontre des Palestiniens et récemment estimé que «c'est dans leur nature».

Le 17 mai, il s'en est également pris au président américain Joe Biden pour son soutien diplomatique à Israël, l'accusant d'avoir «les mains ensanglantées».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»