Une manifestation à Glasgow empêche l'expulsion d'Afghans en plein Aïd

- Avec AFP

Une manifestation à Glasgow empêche l'expulsion d'Afghans en plein Aïd© HENRY RAYNER via REUTERS
Face-à-face entre manifestants et police dans le quartier de Pollokshields à en Ecosse, le 13 mai 2021.
Suivez RT France surTelegram

Un important rassemblement à Glasgow a entraîné la libération d'Afghans arrêtés en début de journée par les services d'immigration britanniques afin d'être expulsés du pays. Une action dénoncée alors que les musulmans célèbrent l'Aïd.

La police écossaise a décidé ce 13 mai au soir de libérer les personnes arrêtées le matin même dans un quartier à forte majorité musulmane de Glasgow, après une mobilisation massive pour empêcher les services d'immigration britanniques de les expulser au milieu des célébrations de l'Aïd.

Encadrés par un important dispositif policier, plus de 200 manifestants ont entouré toute la journée un fourgon des services d'immigration, scandant : «Laissez nos voisins tranquilles, laissez-les partir !» 

«Afin de garantir la sécurité, la santé publique et le bien-être des personnes impliquées dans cette arrestation et dans la manifestation», la police écossaise a annoncé dans un communiqué avoir «pris la décision opérationnelle de relâcher les hommes détenus par les services d'immigration britanniques et de les rendre pour le moment à leur communauté». 

Plusieurs photos et vidéos publiées sur les réseaux sociaux montrent au moins deux hommes sortir de la camionnette blanche des services d'immigration, sous les acclamations de la foule.  

Contacté par l'AFP, le ministère de l'Intérieur n'a pas fourni de précisions sur les personnes visées, mais Mohammad Asif, directeur de la Fondation afghane des droits de l'Homme, affirme qu'il s'agissait d'Afghans qui avaient «fui les bombes britanniques et américaines». 

Plus tôt dans la journée, la circonscription de la Premier ministre écossaise Nicola Sturgeon, députée de cette circonscription, s'était dite «profondément préoccupée par cette action du ministère de l'Intérieur, surtout aujourd'hui, au cœur d'une communauté qui célèbre l'Aïd».

«Mes services mènent une enquête urgente et sont prêts à offrir toute l'aide nécessaire aux personnes détenues», avait-elle tweeté. 

Les musulmans du monde entier ont commencé ce 13 mai à marquer la fin du mois de jeûne du ramadan avec les célébrations de l'Aïd, qui durent trois jours. Elles sont traditionnellement l'objet de prières à la mosquée et de repas de famille. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»