Afghanistan : une explosion près d'une école fait au moins 30 morts et une cinquantaine de blessés

Afghanistan : une explosion près d'une école fait au moins 30 morts et une cinquantaine de blessés© Mohammad Ismail Source: Reuters
Une femme est transportée vers l'hôpital après une explosion à Kaboul, le 8 mai 2021.
Suivez RT France surTelegram

Les autorités afghanes ont fait savoir qu'une explosion près d'une école dans la capitale avait causé la mort d'au moins 25 personnes et en avait blessé 52 autres.

Une explosion près d'une école de Kaboul a fait au moins 25 morts et 52 blessés, selon les autorités afghanes, citées par les agences de presse. La cause de l'explosion n'a pas encore été spécifiée.

L'explosion s'est produite dans le quartier de Dasht-e-Barchi, dans l'ouest de la capitale, au moment où les habitants faisaient leurs courses à l'approche de la fête musulmane de l'Aïd el-Fitr qui va marquer la semaine prochaine la fin du mois de jeûne du ramadan, selon l'AFP.

Il s'agit d'un quartier peuplé majoritairement par des chiites hazaras, souvent pris pour cible par des militants islamistes sunnites.

Une enquête pour «attaque terroriste» a été ouverte, a déclaré à l'AFP le porte-parole adjoint du ministère de l'Intérieur Hamid Roshan.

«Les gens sur place sont furieux et s'en sont pris aux ambulanciers», a déploré de son côté le porte-parole du ministère de la Santé, Dastagir Nazari.

Cette explosion intervient alors que les Etats-Unis et les Européens ont appelé vendredi à une reprise «immédiate» et «sans conditions préalables» des négociations en Afghanistan, accusant les Taliban de faire régner la violence durant le retrait des forces étrangères et de bloquer le processus de paix.

Le gouvernement de Joe Biden avait annoncé le 13 avril dernier que toutes les troupes américaines quitteraient l'Afghanistan «sans conditions» d'ici le 11 septembre, jour du 20e anniversaire des attentats de 2001 aux Etats-Unis, malgré les craintes d'un retour en force des Taliban. Le président américain avait prévenu qu'il serait «difficile» de respecter la date butoir du 1er mai prévue pour le retrait dans un accord conclu par son prédécesseur Donald Trump avec les insurgés.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»