Covid-19 : la Russie homologue le Spoutnik Light, son vaccin en une dose

- Avec AFP

Covid-19 : la Russie homologue le Spoutnik Light, son vaccin en une dose© ANTON VAGANOV Source: Reuters
Vaccination contre le Covid-19 le 24 février 2021 à Saint-Pétersbourg en Russie (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

D'après un communiqué du Fonds russe des investissements directs, la Russie a développé une version «light» («légère») du Spoutnik V, son vaccin phare contre le Covid-19. Celui-ci se prend en une dose contre deux doses pour le vaccin initial.

La Russie a annoncé ce 6 mai l'homologation d'une version «light» («légère») de son vaccin phare contre le coronavirus, le Spoutnik V, qui s'administre en une seule dose contre deux pour sa version de base.

Cette homologation a été annoncée parallèlement par les concepteurs du vaccin et par la vice-Première ministre russe chargée de la santé, Tatiana Golikova, pendant une réunion avec le président Vladimir Poutine, retransmise à la télévision.

Selon un communiqué du Fonds russe des investissements directs (RDIF), qui finance le développement du vaccin, le Spoutnik Light affiche une efficacité de 79,4%, contre 91,6% pour sa version en deux doses.

«Le vaccin Spoutnik Light est fondé sur une plateforme de vecteur adénoviral humain bien étudiée et qui s'est avérée sûre et efficace», a poursuivi le RDIF dans un communiqué, ajoutant que le coût de cette version de l'injection sera «globalement inférieur à 10 dollars».

Selon Alexandre Guintsbourg, le directeur du centre de recherches moscovite Gamaleïa à l'origine du vaccin russe, le Spoutnik Light permettra «une immunisation plus rapide de groupes de populations plus importants ainsi que de soutenir des niveaux d'immunité élevés chez ceux qui ont déjà été contaminés».

Le directeur du RDIF, Kirill Dmitriev, également cité dans le communiqué, estime que cette version «réduit considérablement la probabilité de cas graves conduisant à une hospitalisation».

Selon lui, le Spoutnik V à deux doses «restera la principale source de vaccination en Russie, tandis que le Spoutnik Light sera exporté».

La Russie se targue d'avoir été le premier pays à homologuer un vaccin contre le coronavirus, dès août 2020, une annonce qui avait alors été jugée à l'étranger prématurée, avant même le début des essais cliniques de masse (phase III) et la publication de résultats scientifiques.

En février, la revue médicale The Lancet a relevé que le Spoutnik V était efficace à 91,6%.

Succès du Spoutnik V dans le monde

Selon le centre Gamaleïa, plus de 20 millions de personnes dans le monde ont reçu la première dose du Spoutnik V.

En Europe enfin, le Spoutnik V a été autorisé en Slovaquie, en République de Macédoine du Nord, à Saint-Marin et en Biélorussie, mais l'EMA, agence chargée du médicament pour l'Union européenne, n'a pas encore donné son autorisation ni fixé d'échéance concernant sa décision sur le Spoutnik V. 

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a toutefois annoncé le 22 avril que ce vaccin serait examiné conjointement par ses experts et ceux de l'EMA dans le cadre d'un nouveau cycle le 10 mai. En France, le secrétaire d’Etat aux Affaires européennes Clément Beaune a estimé début avril, lors d’une audition en commission au Sénat, que le vaccin russe ne serait vraisemblablement pas autorisé «avant la fin du mois de juin». Pourtant le Spoutnik V n’en suscite pas moins de l’intérêt au sein de l’Union européenne (UE) et quelques polémiques.

Ainsi, l’Allemagne a décidé de faire cavalier seul pour effectuer des précommandes de millions de doses de la préparation russe en avril. Un geste de Berlin dénoncé comme un «coup de communication» le 11 avril. En France, Renaud Muselier, président (Les Républicains) de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, a déclaré le 14 avril sur RTL qu’il s’était entretenu avec l’ambassadeur de Russie en France pour passer une pré-commande de 500 000 doses. A l’occasion il avait souligné que la France était le seul des cinq Etats membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU à ne pas disposer de vaccin

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix