Marre des taxes et des restrictions sanitaires ? Le rappeur 50 Cent déménage au Texas

Marre des taxes et des restrictions sanitaires ? Le rappeur 50 Cent déménage au Texas© MARIO Anzuon Source: Reuters
50 Cent à Los Angeles en 2018 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le rappeur new-yorkais 50 Cent a annoncé sur les réseaux sociaux qu'il s'était désormais installé à Houston au Texas. S'il n'a pas donné d'explications, il a dans le passé critiqué la hausse des impôts et les mesures anti-covid en vigueur à New York.

Exil fiscal et sanitaire ? C'est en tout cas ce que laisse penser le court message laissé par le rappeur 50 Cent à l'adresse de ses fans sur les réseaux sociaux le 4 mai. «J'aime NY [New York], mais je vis à Houston [Texas] désormais, j'expliquerai [ça] plus tard [...] BOOM», a-t-il déclaré. 

Si il n'a pas donné de raison à ce départ dans l'immédiat, il avait ouvertement évoqué cette possibilité dans un messages posté quelques semaines plus tôt sur son compte Instagram. «Je vais au Texas, rien à foutre... Lol», avait-il écrit en mars accompagnant sa déclaration de la capture d'écran d'un article expliquant que le gouverneur du Texas mettait fin aux mesures sanitaires et à l'obligation de port du masque. Précédemment en février, le rappeur avait été épinglé pour avoir participé à une fête clandestine pour fêter le Super Bowl (finale de la league de football américain), sans masque, dans un hangar privé de l'aérodrome de Saint-Petersbourg en Floride. 

50 Cent pourrait surtout, à l'instar de plusieurs entrepreneurs, quitter New York pour raison fiscale, le Texas ne pratiquant pas l'impôt sur le revenu. Les autorités de l'Etat de New York ont augmenté en avril les impôts des plus riches (plus de 215 400 dollars de revenus par an et par foyers) de 20%, tout en baissant légèrement ceux des classes moyennes. 

Pendant la campagne présidentielle, le rappeur avait apporté son soutien à Donald Trump pour des considérations fiscales : «Ouais, je ne veux pas devenir 20 Cent. 62% [d'imposition à New York] c'est une très, très mauvaise idée», avait-il notamment twitté à propos du programme fiscal de Joe Biden, le 20 octobre. 

«C'est quoi ce bordel ? [Votez Trump] Je me casse ! Rien à foutre de New York [...] Je me moque que Trump n'aime pas les noirs, 62% vous êtes devenus fous ?», avait-il encore déclaré sur Instagram. 

Le phénomène d'exil fiscal intérieur prend de l'ampleur aux Etats-Unis, les hommes d'affaires et les Américains les plus riches désertant la Californie vers les rivages fiscaux plus favorables du Texas ou de la Floride. Ainsi, le patron de Tesla et de Space X Elon Musk a manifesté le souhait de déménager ses affaires de la Californie au Texas   «S'il vous plaît, envisagez de déménager à Starbase [ville qu'Elon Musk veut développer au Texas] ou encore mieux dans la zone de Brownsville/South Padre et encouragez vos amis à le faire», a notamment twitté l'homme d'affaire fin mars, promettant des embauches à Space X.

En décembre, l'AFP rapportait que la banque Goldman Sachs envisageait elle aussi une migration, vers la Floride, que le fonds Elliott Management avait d'ores et déjà résolu de déménager son siège à West Palm Beach, tandis que les sociétés d'investissement Blackstone et Citadel avaient quant à elles décidé d'y augmenter leur présence. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»