Que faut-il attendre du discours annuel de Vladimir Poutine devant l'Assemblée fédérale ?

Que faut-il attendre du discours annuel de Vladimir Poutine devant l'Assemblée fédérale ? Source: Reuters
Vladimir Poutine devant l'Assemblée fédérale (image d'illustration).

Vladimir Poutine s'adresse à l'Assemblée fédérale, comme il le fait tous les ans pour dresser le bilan et annoncer les directions pour l'année à venir. Un discours très attendu tant en Russie que dans le monde compte tenu du contexte international.

Ce 21 avril, le chef d'Etat russe tient son discours devant l'Assemblée fédérale – les deux chambres du Parlement russe réunies. Un exercice annuel dont Vladimir Poutine profite pour faire des annonces importantes, comme cela avait été le cas l'année dernière avec la proposition d'une vaste réforme constitutionnelle, ou en 2018 avec la présentation des nouvelles armes développées par la Russie.

Ce discours est cette année particulièrement attendu tant les récentes tensions en Ukraine, la crise diplomatique avec la République tchèque ou l'affaire Alexeï Navalny agitent l'agenda international.

Cependant, le discours devant l'Assemblée fédérale est surtout l'occasion pour le chef de l'Etat russe d'annoncer les grands axes de sa politique intérieure, notamment en matière de questions économiques et sociales. Si les thèmes abordés par le président lors de son discours sont tenus secrets, Vladimir Poutine en a lui-même donné quelques indices le 19 avril lors d'une visioconférence avec des ministres. Les projets d'infrastructure et la politique sociale ont été ainsi évoqués : «Il faut que le résultat soit maximal en termes de développement économique, de soutien aux entreprises, de soutien aux personnes, en particulier à ceux qui ont besoin de l’appui de l’État», a commenté Vladimir Poutine.

Dans le même esprit son porte-parole Dmitri Peskov a expliqué que le discours du président s'inscrirait dans l'agenda post-Covid. Selon lui, le pays, qui sort tout juste de la grave crise sanitaire, est confronté à un ralentissement de la croissance économique, et le président russe devrait donner les orientations de sa politique pour remédier à cette situation et stimuler le développement. 

Certains députés disent en outre attendre du président une réponse claire aux questions soulevées par la situation internationale. Interrogée par le média russe gazeta.ru, la première vice-présidente du comité de la Douma d'État Irina Gousseva a fait savoir qu'elle s'attendait à ce que le président russe affirme que son pays n'avait déclaré la guerre à personne et que la sécurité de la Russie était assurée. «Les gens posent beaucoup de questions, il n'y a que le président, en tant que garant de la paix et de la stabilité, pour rassurer les gens qui veulent entendre des commentaires sur la politique étrangère», a-t-elle déclaré.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»