Brooklyn Center : inculpation de la policière impliquée dans la mort de Daunte Wright

Brooklyn Center : inculpation de la policière impliquée dans la mort de Daunte Wright© Hennepin County Sheriff's Office/ Source: Reuters
L'ancienne policière Kim Potter est photographiée à la prison du comté de Hennepin, le 14 avril 2021.

Kim Potter a été arrêtée et inculpée le 14 avril après la mort d'un jeune afro-américain près de Minneapolis lors d'un contrôle routier. Depuis le drame, la ville a été secouée par une série de manifestations violentes.

La policière qui a abattu un jeune afro-américain à Brooklyn Center près de Minneapolis a été arrêtée et inculpée le 14 avril, après trois nuits de manifestations émaillées de violences dans la métropole du nord des Etats-Unis. Kim Potter a été placée en détention et inculpée pour «homicide involontaire», selon un communiqué du procureur Peter Orput, en charge du dossier.

La policière de 48 ans a ouvert le feu le 11 avril sur Daunte Wright, âgé de 20 ans, lors d'un banal contrôle routier. Elle a assuré ensuite avoir confondu son arme de service avec son pistolet électrique Taser. Prochainement présentée à un juge, la policière encourt désormais jusqu'à dix ans de prison.

«Nous avons l'intention de prouver que l'agent Potter a négligé sa responsabilité de protection du public quand elle a utilisé son arme de service plutôt que son Taser», ont commenté les services du procureur Peter Orput.

Le drame a ravivé les tensions à Minneapolis, où se déroule actuellement le procès du policier blanc Derek Chauvin, jugé pour le meurtre de l'Afro-américain George Floyd. Le 25 mai, l'agent était resté agenouillé pendant près de dix minutes sur le cou du quadragénaire noir. Filmée la scène avait entraîné des manifestations dans le monde entier.

Soucieux d'éviter un nouvel embrasement à Minneapolis, où plusieurs commerces et un commissariat avaient brûlé fin mai, les autorités avaient décrété dès la soirée du 11 avril, un couvre-feu et appelé des renforts de la garde nationale. Malgré ce dispositif, des affrontements entre les forces de l'ordre et des manifestants ont eu lieu chaque nuit depuis le 11 avril. 78 personnes ont été interpellées le 13, après un face-à-face tendu avec des policiers.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»