L'Allemagne va restituer au Nigéria des «Bronzes du Bénin» pillés à la fin du XIXe siècle

L'Allemagne va restituer au Nigéria des «Bronzes du Bénin» pillés à la fin du XIXe siècle© KELVIN IKPEA / AFP
Deux objets de la collection des Bronzes du Bénin lors d'une cérémonie au Nigéria, le 20 juin 2014 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Les 530 sculptures que possèdent Berlin, pillées dans les guerres coloniales en 1897, vont faire l'objet d'un accord de restitution à l’État d’Edo, au Nigeria, qui les réclame depuis 1986.

L'Allemagne est en discussion avec le Nigeria pour une restitution de la totalité des «Bronzes du Bénin» qu'elle possède, annonce ce 24 mars The Art Newspaper. Ces sculptures en laiton fabriquées entre le XVIe et le XVIIIe siècle, qui décoraient le palais royal du Royaume du Bénin, dans ce qui est aujourd'hui le Nigeria, avaient été réparties dans plusieurs musées européens après le pillage du pays par les Britanniques en 1897, lors des guerres coloniales.

Le média spécialisé précise que le chef du département de la culture du ministère allemand des Affaires étrangères s’est rendu au Nigeria la semaine passé pour s’entretenir avec le gouverneur de l’État d’Edo, où les œuvres avaient été pillées (dans l'actuelle ville de Benin City).

Le British Museum ouvert à... un prêt de ses «Bronzes du Bénin»

Le Nigeria réclame cette restitution depuis 1986. L’ambassadeur nigérian à Berlin l'avait à nouveau rappelé dans un courrier à la chancelière Angela Merkel en 2019. L'Allemagne possède 530 «Bronzes du Bénin». Les œuvres en question sont actuellement exposées pour la plupart au Musée ethnologique de Berlin. Une partie, au nombre de 180, est au nouveau Forum Humboldt, inauguré en décembre 2020. En Europe, c'est le British Museum de Londres qui détient la plus importante collection de bronzes du royaume du Bénin. Le musée s'est dit ouvert à l'idée de les renvoyer au Nigeria, mais seulement sous forme de prêt.

En revanche, début octobre 2020, la France a approuvé la restitution de 26 pièces pillées en 1892 dans l'actuelle République du Bénin (pays voisin du Nigeria et ancienne colonie française), ainsi qu'un sabre au Sénégal. Ces restitutions faisaient suite au rapport des universitaires Bénédicte Savoy et Felwine Sarr, commandé par Emmanuel Macron et remis en novembre 2018, qui appelait à de vastes restitutions des œuvres apportées en France pendant l'époque coloniale. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»