Au Royaume-Uni, la moitié des adultes a reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19

- Avec AFP

Au Royaume-Uni, la moitié des adultes a reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19© Frank Augstein/Pool Source: Reuters
Le Premier ministre britannique Boris Johnson après avoir reçu la première injection du vaccin AstraZeneca, à Londres, le 19 mars 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le pays européen le plus touché par la pandémie (plus de 126 000 décès) a déjà administré plus de 26 millions de premières doses de vaccin contre le Covid-19, avec les produits de Pfizer/BioNTech et AstraZeneca/Oxford, en attendant celui de Moderna.

Au Royaume-Uni, la moitié de la population adulte a reçu une première dose de vaccin contre le Covid-19, a annoncé le 20 mars 2021 le ministre britannique de la Santé. Matt Hancock a salué un «énorme succès» pour le pays, actuellement le plus endeuillé d'Europe par la pandémie. «Je suis absolument ravi de vous dire que nous avons maintenant vacciné la moitié de tous les adultes au Royaume-Uni», a-t-il déclaré dans une vidéo publiée sur Twitter, remerciant au passage les personnes impliquées dans la campagne de vaccination lancée début décembre outre-Manche.

Le Royaume-Uni a ainsi administré plus de 26 millions de premières doses de vaccin contre le Covid-19. Au cours de la seule journée du 18 mars, 660 276 doses ont été injectées. Pays d'Europe le plus durement touché par la pandémie de coronavirus avec plus de 126 000 décès, le Royaume-Uni utilise les vaccins Pfizer/BioNTech et AstraZeneca/Oxford. Un troisième vaccin, de Moderna celui-ci, a été approuvé par le régulateur britannique et devrait être disponible «dans les prochaines semaines», avait déjà annoncé le ministre de la Santé le 18 mars.

L'accès aux vaccins pour tous les adultes espéré fin juillet

«C'est tellement important, car ce vaccin est notre moyen de sortir de cette pandémie […] Le programme de vaccination britannique est une grande réussite. C'est grâce au travail acharné de nombreuses personnes. Ce n'est pas facile, mais nous faisons des progrès considérables», a souligné Matt Hancock, encourageant la population à se faire vacciner.

Malgré une baisse d'approvisionnement attendue en avril, le Premier ministre Boris Johnson a assuré que la «feuille de route» pour lever progressivement les restrictions liées à la pandémie dans les semaines à venir n'en serait pas affectée. La campagne de vaccination a récemment été étendue aux plus de 50 ans. Boris Johnson, 56 ans, a reçu une première dose de vaccin AstraZeneca le 19 mars, au lendemain des assurances apportées par les régulateurs britannique et européen sur la sûreté du sérum. L'objectif du gouvernement reste de proposer une première dose de vaccin contre le coronavirus à toutes les personnes âgées de plus de 50 ans d'ici à la mi-avril, et à tous les adultes d'ici à la fin juillet.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»