Royaume-Uni : les migrants sans-papiers bénéficieront du vaccin sans condition

- Avec AFP

Royaume-Uni : les migrants sans-papiers bénéficieront du vaccin sans condition© Oli SCARFF Source: AFP
Un pharmacien prépare une dose du vaccin AstraZeneca dans un centre temporaire de vaccination à Birmingham, le 4 février 2021 (image d'illustration).

Au Royaume-Uni, les migrants sans-papiers pourront être vaccinés gratuitement et sans examen de leur statut migratoire. Le gouvernement souhaite débuter l'opération en contactant ceux déjà enregistrés auprès des cabinets médicaux.

Au Royaume-Uni, les migrants sans-papiers auront le droit d'être vaccinés gratuitement contre la maladie Covid-19 et sans vérification de leur droit de résidence : «Les vaccins contre le coronavirus seront proposés gratuitement à tous ceux qui vivent au Royaume-Uni, quel que soit leur statut migratoire», a déclaré un porte-parole du gouvernement le 8 février. 

Le gouvernement a également fait savoir aux responsables du National Health Service (NHS) que cet accès aux soins sans vérification de leur statut migratoire était aussi valable pour le dépistage et les traitements contre le coronavirus. 

«Ceux qui sont enregistrés auprès d'un cabinet de médecine générale sont contactés le plus tôt possible et nous travaillons étroitement avec des partenaires et organisations extérieures pour contacter ceux qui ne sont pas enregistrés, et nous assurer qu'ils aient accès au vaccin», a ajouté le porte-parole du gouvernement. Le ministère de l'Intérieur a accès à certaines données concernant les patients enregistrés auprès des cabinets de médecine générale dépendant du service public de santé, mais le gouvernement a notifié au NHS que la vaccination, de même que le dépistage et les traitements du coronavirus, ne seraient pas soumis à des vérifications du statut migratoire.

Depuis le début de la pandémie, le Royaume-Uni déplore plus de 112 000 morts, le plus lourd bilan en Europe. Il a lancé une vaste campagne de vaccination impliquant l'armée et des milliers de bénévoles qui a permis d'administrer une première dose à plus de 12 millions de personnes. Les autorités craignent cependant que certaines catégories de la population ne se fassent pas vacciner par méfiance, notamment au sein des minorités.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»