Vaccins contre le Covid : l'Autriche dénonce des contrats secrets avec des firmes pharmaceutiques

Vaccins contre le Covid : l'Autriche dénonce des contrats secrets avec des firmes pharmaceutiques© REUTERS/Leonhard Foeger
Sebastian Kurz en conférence de presse.
Suivez RT France surTelegram

Le chancelier autrichien Sebastian Kurz a accusé certains Etats de l'Union européenne, sans les nommer, d'avoir conclu en coulisses des «accords supplémentaires» avec des firmes pharmaceutiques, déplorant la répartition inégale des vaccins.

Ce 12 mars, le chancelier autrichien Sebastian Kurz a accusé certains Etats membres de l'Union européenne – sans toutefois les nommer – d'avoir négocié en coulisses des contrats avec des laboratoires, fustigeant une répartition inégale des vaccins anti-Covid entre les différents pays.

«Il y a des indications selon lesquelles il existait une instance, un bazar où des accords supplémentaires ont été conclus entre des Etats membres [de l'Union européenne] et des firmes pharmaceutiques», a affirmé Sebastian Kurz.

Le chancelier autrichien a assuré avoir partagé les informations dont il dit disposer avec la Pologne, la République Tchèque, la Slovénie, la Belgique et la Grèce.

Malte recevra jusqu'à trois fois plus de doses par habitant que la Bulgarie

«Beaucoup n'en croyaient pas leurs oreilles, car cela contredit clairement l'objectif politique de l'UE» d'une répartition équitable, a souligné le chancelier. «Nous devons trouver qui a signé les contrats», a-t-il ajouté, soulignant qu'ils étaient «secrets» et qu'il n'avait pu lui-même les consulter. Et de lancer un appel «urgent à la transparence totale».

Selon lui, Malte recevra ainsi «jusqu'à trois fois plus de doses par habitant que la Bulgarie» d'ici cet été. Les Pays-Bas seraient aussi avantagés, avec «deux fois plus de doses que la Croatie d'ici fin juin». La Lettonie serait de même lésée, tandis que l'Autriche se situe dans la moyenne.

La Commission européenne se défend

L'Union européenne a cependant défendu l'existence d'un tel mécanisme. «La Commission a pour point de départ de distribuer les doses sur la base de la population, mais les Etats membres peuvent demander de recevoir un vaccin plus qu'un autre», a expliqué lors d'un point presse Stefan de Keersmaecker, un porte-parole de la Commission européenne. «Ces échanges peuvent intervenir directement entre un Etat membre et un laboratoire en particulier dans le cadre d'un comité directeur, après la tenue des discussions entre tous les Etats membres», a-t-il précisé.

L'Autriche a conclu, début mars, un accord avec le Danemark et Israël afin de développer et produire de nouvelles générations de vaccins contre le Covid-19. Sebastian Kurz avait en effet fait part de sa volonté de «ne plus dépendre uniquement» de Bruxelles pour les vaccins contre le coronavirus.

«L'Agence européenne des médicaments (EMA) est trop lente à approuver les vaccins et il y a des goulets d'étranglement dans l'approvisionnement de la part des sociétés pharmaceutiques», avait encore expliqué le chancelier.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»