Covid-19 : l'UE et la France autorisent le vaccin Johnson & Johnson qui nécessite une seule dose

- Avec AFP

Covid-19 : l'UE et la France autorisent le vaccin Johnson & Johnson qui nécessite une seule dose© JOHNSON & JOHNSON Source: Reuters
Une dose du vaccin Johnson & Johnson
Suivez RT France surTelegram

Le vaccin de l'américain Johnson & Johnson est le quatrième autorisé contre le Covid-19 au sein de l'UE après le feu vert donné par le régulateur européen. Il est aussi le seul qui ne nécessite qu'une seule dose.

L'Agence européenne des médicaments (EMA) a donné ce 11 mars son feu vert au vaccin à injection unique contre le Covid-19 du groupe américain Johnson & Johnson. Il devient le quatrième autorisé dans l'Union européenne comme le rappelle l'AFP. 

«Avec ce dernier avis positif, les autorités de l'Union européenne disposent d'un outil supplémentaire afin de lutter contre la pandémie et protéger la vie et la santé de leurs citoyens», a déclaré la directrice de l'EMA Emer Cooke, citée dans un communiqué, ajoutant qu'il s'agit du «premier vaccin qui peut être utilisé en une seule dose».

Cette décision est un coup de pouce au programme de vaccination de l'UE, critiqué pour sa lenteur, même si différentes sources indiquent que les premières doses de Johnson & Johnson pourraient ne pas arriver dans les pays européens avant le mois d'avril.

Bruxelles a autorisé ce nouveau vaccin dans la foulée du feu vert donné par l'EMA.  

«Plus de vaccins sûrs et efficaces arrivent sur le marché», s'est réjouie Ursula von der Leyen sur Twitter, rappelant que 200 millions d'Européens pourront être vaccinés grâce aux doses du vaccin à injection unique commandées auprès du laboratoire américain.

Une décision suivie par la France

La Haute autorité de santé (HAS) a autorisé également le lendemain 12 mars en France le vaccin en recommandant de l'utiliser «de manière préférentielle» dans les zones où l'épidémie est «particulièrement active».

Ce vaccin présente «une performance tout à fait satisfaisante», a souligné lors d'un point presse Dominique Le Guludec, présidente de l'autorité sanitaire, qui estime donc que ce vaccin américain à injection unique «peut être utilisé à partir de l'âge de 18 ans», «y compris chez les personnes âgées de 65 ans et plus et/ou» à risque de faire des formes graves de Covid.

Il s'agit du «quatrième vaccin qui vient compléter l'arsenal vaccinal», a souligné la dirigeante, après Pfizer/BioNTech, Moderna et AstraZeneca, qui nécessitent eux deux doses.

«Compte tenu du schéma de vaccination à une dose» et de sa simplicité d'utilisation (conditionnement en flacons multidoses prêts à l'emploi et conservation jusqu'à 3 mois en réfrigérateur), ce vaccin pourrait «être utilisé de manière préférentielle dans les zones géographiques où l'épidémie est particulièrement active et où une accélération de la campagne de vaccination est estimée nécessaire», recommande la HAS.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»