Elections législatives en Côte d'Ivoire : le pouvoir et l'opposition revendiquent la victoire

Elections législatives en Côte d'Ivoire : le pouvoir et l'opposition revendiquent la victoire© SIA KAMBOU Source: AFP
L'ancien président ivoirien et chef de l'opposition du Parti démocratique ivoirien (PDCI) Henri Konan Bedie dépose son bulletin de vote au bureau de vote du lycée Sainte-Marie de Cocody à Abidjan lors des élections législatives ivoiriennes le 6 mars 2021.
Suivez RT France surTelegram

Le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), allié au parti de l'ancien président Gbagbo, a revendiqué la victoire aux élections législatives. En début de soirée, le RDPH, le parti au pouvoir a fait de même.

«Nous revendiquons la victoire», a déclaré le 7 mars lors d'une conférence de presse à Abidjan le coordinateur général du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) pour les législatives, Niamkey Koffi. «Nous pensons être autour de 128 sièges [sur 255] avec nos alliés», a-t-il affirmé. 

«Notre inquiétude, c'est la manipulation des résultats», a ajouté Niamkey Koffi, en mettant en garde «le gouvernement contre toute tentative qui fausserait la sincérité du scrutin». Le responsable politique a pointé du doigt plusieurs dépassements présumés dans des bureaux de vote à Abidjan et Yamoussoukro, la capitale administrative. 

Le PDCI, premier parti d'opposition du pays, s'est allié avec Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS), coalition regroupant les partisans de l'ex-président Gbagbo, dont son mouvement, le Front populaire ivoirien (FPI). La déclaration de la formation d'opposition intervient alors que la Commission électorale indépendante (CEI) n'avait que partiellement annoncé les résultats.

En début de soirée, le parti au pouvoir, le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie (RHDP), a également assuré avoir remporté le scrutin : «Notre objectif était de remporter autour de 60% des sièges, nous y sommes», a déclaré Adama Bictogo, numéro deux du parti. 

Contrairement à la présidentielle d'octobre 2020, émaillées de nombreuses violences, les élections législatives organisées le 6 mars se sont déroulées dans le calme. Mais la revendication de la victoire par plusieurs formations politiques risquent de raviver les tensions politiques dans ce pays encore marqué par la crise politico-militaire de 2010-2011.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»